Ralph 2.0 : Internet, Disney et GAFA

3689644.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxJ’ai beau avoir la trentaine passée, c’est toujours cool d’aller voir un Disney d’autant que les derniers ont leurs pesants d’or. Vice-Versa, Zoopotie, et d’autres… les comédies de ce cher Walt ont de la gueule et nous donnent l’assurance de passer un bon moment. C’est donc avec une certaine impatience que j’attendais la suite des Mondes de Ralph du nom de ce film d’animation sorti à la fin de l’année 2013 et qui racontait les aventures de Ralph-la-casse et de sa comparse Vanellope von Schweetz, tous deux héros d’un jeu d’arcade.

Six ans sont passés depuis les évènements du premier opus. L’amitié entre Ralph et Vanellope reste intacte et les deux compères continuent à mener leur vie dans les différents jeux d’arcade. Si Ralph semble « profiter » de la vie, tout content de s’être débarrassé de son étiquette de méchant, Vanellope trouve qu’elle s’ennuie dans son propre jeu, Sugar Rush. Non pas qu’elle ne s’y plait plus mais qu’à force de le connaitre, les niveaux deviennent de plus en plus facile. Le célèbre démolisseur veut alors lui faire une surprise qui tourne malheureusement court. En forçant trop sur la manette, un des joueurs casse la borne mettant Vanellope et les autres personnages du jeu au chômage technique. Seule solution, remplacer la borne cassée par une nouvelle. Mais vu le prix prohibitif trouvé sur eBay, Monsieur Litwak – le propriétaire de la salle d’arcades – décide plutôt de mettre sa machine-phare à la retraite. Conscients de la catastrophe à venir, Ralph et Vanellope décident de s’aventurer dans le monde de l’Internet afin d’acquérir la pièce manquante. Une aventure hors du commun qui leur réservera pleins de surprises.

0885563.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Internet. Un univers magique, pratique mais (parfois) dangereux. C’est un peu l’idée que l’on se fait de Ralph 2.0 qui joue à fond la carte de la dérision. Une fois, le placement de produits avalé (je pense que les GAFA[1] n’ont jamais autant bénéficié d’une telle promotion dans un film d’animation, un Disney qui plus est !), le spectateur se trouve embarqué dans le monde des jeux en ligne, des sites de recherche, des spam mais aussi des LOLcats, des vidéos hilarantes sur YouTube sans oublier celles qui font le buzz. Si Ralph n’est trop à l’aise dans cet univers – ce qui ne l’empêchera pas de faire le buzz – Vanellope est, au contraire, comme un poisson dans l’eau. Une différence qui ne va pas manquer d’être problématique par la suite.

Ralph Breaks the Internet: Wreck It Ralph 2

Jouant à fond la carte de l’autodérision à travers ses personnages emblématiques – comme l’illustre assez bien la bande annonce – tout en évoquant des thèmes plus mélancoliques voire graves comme le darknet ou encore le bashing, Ralph 2.0 n’est pas seulement une suite très agréable à voir, c’est un second opus qui surpasse son grand-frère. Je crois que ça fait un sacré bail que je ne me suis pas poilé devant un Disney, et ça j’achète ! 😉

null

Dernier conseil : restez bien jusqu’à la fin, une surprise vous attend ! 😉

Ralph 2.0 (Ralph breaks the Internet)

Un film de :Rich Moore et Phil Johnston

Pays : Etats-Unis

Avec les voix de : John C. Reilly, Jack McBrayer, Sarah Silverman, Jane Lynch, Taraji P. Henson, Gal Gadot, Alan Tudyk…

Genre : Animation

Durée : 1h53

Sortie : le 13 février

Note : 18/20

[1] C’est l’acronyme donné aux géants du net que sont Google, Amazon, Facebook, Apple)

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s