Top and flop : mon palmarès 2018

2613710.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Les années se suivent et se ressemblent, du moins si on se réfère aux statistiques du Centre National du Cinéma et de l’Image animée (CNC). En septembre dernier, la fréquentation – sur les neuf premiers mois de 2018 – des salles obscures a connu un net recul de 4,5% comparé à l’année dernière. Sur la période, les cinémas de France et de Navarre ont enregistré 143, 5 millions d’entrées et la tendance devrait se confirmer voire s’aggraver en cette fin d’année. La « faute » comme toujours au service de VOD, Netflix ou encore Amazon (ce sont les coupables habituels, pour ne pas dire idéal) mais l’actualité immédiate – à savoir les Gilets Jaunes – a pas mal joué dans ce décrochage clair.

Il faut dire que, pour moi-même, aller au cinéma relève de plus en plus d’un exercice d’acrobatie. La « faute » à une vie professionnelle comme personnelle bien remplie. Résultat des courses, de nombreux films pour lesquels j’ai du faire une croix dessus même si pour certains, c’était davantage le manque de motivation qui m’a poussé à ne pas dépenser mon temps qu’autre chose (Alad’2 si tu me regardes… ;))

Malgré tout, 2018 n’a pas été une année de tout repos, bien au contraire ! Une année qui a vu une cérémonie des Césars comme des Oscars marquée par l’après Weinstein et cette parole qui s’est enfin libérée, parfois un peu trop libérée dans la mesure où certains ont en profité pour régler leurs comptes, ce qui n’est pas toujours quelque chose de sain. Je préfère plutôt des initiatives comme celle d’Aïssa Maïga qui avec seize autres de ses collègues actrices ont écrit un bouquin coup de poing pour dénoncer, parfois avec humour mais le plus souvent avec gravité, la discrimination dont elles étaient victimes à la fois en tant que femme et en tant que noire. Un livre marquant et d’autres initiatives et témoignages qui doivent marquer un tournant même s’il reste encore beaucoup à faire.

Côté films, le blogueur cinéphile que je suis en a eu pour son temps et son argent, oscillant entre films à (très) gros budget, blockbusters et films d’auteurs. Bien sur, certaines productions m’ont enthousiasmé, et d’autres plus ou moins déçues, voire affligées. Ainsi, si j’ai été emballé par The Greatest Showman, que Le Retour du héros (et la moustache swag de Jean Dujardin sans oublier les talents de comédienne de Noémie Merlant) m’a bien fait rire (tout comme Le Jeu et Le Grand Bain), que j’ai kiffé Black Panther, que j’ai surkiffé Avengers : Infinity War (au point que j’attends avec impatience Endgame au printemps prochain), que j’ai été convaincu par Taxi 5 (malgré les propos au vitriol de Samy Naceri), que j’ai trouvé Mission : Impossible Fallout badass et que Sauver ou Périr m’a pratiquement arraché une larme, j’ai en revanche été affligé par Les Aventures de Spirou et de Fantasio. Et que dire de Gaston Lagaffe tout simplement massacré par PEF, sans oublier le côté trop pépère du Flic de Belleville. Love Addict est sympa (mais sans plus), Silvio et les autres, bien mais (trop) lent, Deadpool 2 moins mordant que son grand frère, et Budapest avec le trio Manu Payet – Jonathan Cohen et Monsieur Poulpe n’aurait jamais du exister, à mon sens !

Si, niveau flop, entre Spirou et Gaston Lagaffe, mon cœur balance, coté top j’avoue que le choix n’a pas été simple notamment entre le troisième opus des Avengers et Sauver et Périr. Mais c’est le film de Frédéric Teiller qui a ma préférence. Un film fort et particulièrement émouvant qui nous montre que face à l’adversité, la résilience reste quelque chose de primordial.

En attendant de voir les derniers films de 2018 – à l’heure où j’écris cet article, je n’ai pas encore eu l’occasion de voir Aquaman – vous vous demandez ce que réserve 2019 ? La réponse dans les deux prochains articles. Et je peux vous dire que c’est du lourd ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s