Le Grand bain : se jeter à l’eau

2636278.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxxDans la vie, il faut se jeter à l’eau. Enfin, c’est plus facile à dire qu’à faire tant on est souvent bloqué, retenu ou empêché par quelque chose ou quelqu’un. Mais parfois c’est nécessaire pour donner un sens à sa vie, surtout lorsque tout vous semble en panne.

Bertrand, Marcus, Simon, Laurent, Thierry, Avanish et Basile ont un point commun. Ils se retrouvent tous les jeudis soirs à la piscine municipale et s’entraînent sous l’autorité « joyeuse » de Delphine, une ancienne championne et gloire des bassins. Leur spécialité ? La natation synchronisée, une discipline traditionnellement dévolue aux filles. Si leur activité peut prêter à sourire, elle n’en demeure pas moins sérieuse pour nos chers pensionnaires qui en dehors de l’eau, connaissent une vie plus ou moins compliquée. La perspective d’un championnat du monde amateur en Norvège devient le nouvel objectif à atteindre aussi bien sur un plan sportif que personnel. Encore faut-il qu’ils soient prêts pour l’échéance. L’arrivée inattendue d’Amanda, ancienne coéquipière de Delphine, en brouille avec cette dernière, ne va pas être un long fleuve tranquille pour le groupe.

1881345.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Les critiques ont d’ores et déjà comparé Le Grand Bain au film mythique The Full Monthy qui, pour rappel, relate l’histoire de chômeurs qui se reconvertissent strip-teaseurs dans l’Angleterre post-industrielle du milieu des années 1990. Si la comparaison est flatteuse, elle s’arrête là même s’il y a quand même quelques liens. La plupart de nos protagonistes subissent de plein fouet les aléas de la vie, de Bertrand qui est dépressif suite à ses deux ans de chômage, peu considéré par son fils et méprisé par son beau-frère à Marcus qui n’est pas loin du dépôt de bilan de son entreprise, en passant par Simon, un agent de cantine qui croit encore qu’il est le nouveau David Bowie, sous l’œil affligé de sa fille, sans oublier Laurent, un chef d’entreprise qui doit faire face à la maladie de sa mère et au bégayement de son jeune garçon. La natation synchronisée – et le surtout la compétition qui suit – est un moyen pour eux pour trouver un sens dans leur vie et – qui sait – repartir d’un bon pied.

1853220.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Avec deux heures au compteur, Le Grand bain est une comédie sociale agréable, bien portée par une flopée d’acteurs de premier plan. Mathieu Amalric, Guillaume Canet, Benoît Poelvoorde, Jean-Hugues Anglade sans oublier la nouvelle génération incarnée par Félix Moati, Alban Ivanov et Noée Abitta… tous portent un long-métrage assez décalée, et riche d’enseignements. Un feel-good movie agréable et divertissant qui devrait marquer les esprits en ces vacances de la Toussaint et en cette fin d’année qui se profile !

EIN BECKEN VOLLER MÄNNER

De quoi se jeter dans le Grand bain !

Le Grand Bain

Un film de : Gilles Lellouche

Pays : France

Avec : Mathieu Amalric, Guillaume Canet, Benoît Poelvoorde, Jean-Hugues Anglade, Virginie Efira, Leïla Bekthi, Marina Foïs, Philippe Katerine, Félix Moati, Mélanie Doutey, Jonathan Zaccaï, Noée Abitta, Thamilchelvan Balasingham…

Genre : Comédie dramatique

Durée : 2h02

Sortie : le 24 octobre

Note : 15/20

2 Replies to “Le Grand bain : se jeter à l’eau”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s