Voyez comme on danse : conventions et apparences sociales

1810259.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxxMichel Blanc est un acteur-réalisateur que j’apprécie et qui fait partie de mes comédiens fétiche. J’ai comme une sorte d’affection pour lui et pour moi, il reste le Jean-Claude Duss de la trilogie des Bronzés, celui qui pense, dur comme fer, que sur un malentendu ça peut marcher.

Là, pas besoin de malentendu pour présenter son nouveau film. Voyez comme on danse est la suite directe d’Embrassez qui vous voudrez. Nous sommes seize ans plus tard et Michel Blanc nous propose une histoire assez sans dessus-dessous avec les mêmes protagonistes ou presque. On commence par Véro, une mère célibataire sans le sou qui se fait toujours aussi malmener par Elisabeth, son ami bourge. Cerise sur le gâteau, elle apprend que sa fille, Eva, 17 ans, est enceinte de son copain, Alex, un étudiant de 24 ans, ce dernier n’étant pas au courant bien entendu. De son côté, le mari d’Elisabeth, Bertrand, s’est curieusement volatilisé, à la suite d’une perquisition dans le domicile conjugal, ce qui rend sa femme, imperturbable ou presque. Durant ce temps, son amie, Lucie, est exaspérée par l’attitude parano de Julien son mari, qui pense qu’il y a une ombre qui le surveille. Lucie est au bord de la crise de nerfs mais c’est se douter du comportement de son époux qui la trompe avec Serena, sa maitresse qui cache un lourd secret. Seul Loïc, le fils ainé de Véro, semble stable dans ce joyeux désordre… enfin sur le papier.

3610106.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Comme je vous le disais, Voyez comme on danse est la suite directe d’Embrassez qui vous voudrez, sorti en 2002. Une suite sans être une suite en réalité, dans la mesure où si vous n’avez pas vu le premier opus, vous ne serez pénalisés pour comprendre l’intrigue, bien que décousue en apparence. Au sein de cette joyeuse bande, chacun a quelque chose à cacher et/ou se reprocher, ce qui donne lieu à une succession d’imbroglios plus ou moins cocasses. Mention spéciale à Véro, interprété par une délicieuse Karin Viard et qui réussit l’exploit de garder le sourire malgré les baffes qu’elle se prend à la figure et les tuiles qui lui tombent en trombes ! On rigole de leurs situations mais aussi de leurs statuts sociaux respectifs, comme s’ils étaient une caricature d’eux-mêmes.

3552293.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Alliant acteurs confirmés (Karin Viard, Carole Bouquet, Charlotte Rampling) et comédiens de la « nouvelle génération » (William Lebghil, Sara Martins, Jeanne Guittet), la nouvelle comédie de Michel Blanc se moque allègrement des conventions qui régissent notre société mais aussi sur le comportement de certains d’entre nous qui préfèrent la fuite en avant plutôt que d’affronter clairement les choses.

2455418.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Une comédie de genre à la française en clair !

Voyez comme on danse

Un film de : Michel Blanc

Pays : France

Avec : Karin Viard, Carole Bouquet, Charlotte Rampling, Jean-Paul Rouve, William Lebghil, Jacques Dutronc, Sara Martins, Jeanne Guittet, Michel Blanc…

Genre : Comédie, Comédie dramatique

Durée : 1h28

Sortie : le 10 octobre

Note : 15/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s