L’amour est une fête : infiltration en profondeur

0252578Parlons X sur ce blog.

Alors rassurez-vous, vous pouvez laisser vos enfants à côté de vous (quoique… ^^) et vous n’êtes pas obligé de vous cacher pour lire la suite de cet article, il n’y aura rien de tendancieux, on reste classe sur ce blog. Mais oui, on va parler d’industrie du charme (comme on dit hypocritement et pudiquement), c’est la trame du nouveau film de Cédric Anger.

Nous sommes en 1982, à Pigalle, le quartier sulfureux de Paris. Franck et Serge sont deux patrons d’un peep show. Les affaires tournent assez mal et la clientèle ne se bouscule pas tellement pour voir les prestations de leurs danseuses. Pour relancer leur activité, ils décident de réaliser de petits films pornographiques mettant en scène ces dernières. Le succès est immédiat, la jalousie aussi. Un soir, ils sont victimes d’une attaque commando qui détruit leur commerce. Pour se protéger et se refaire, Franck et Serge font alliance avec Maurice Vogel un grand producteur de films pour adultes, un homme porté sur la coke et les femmes. Ce que dernier ne sait pas en revanche, c’est que nos deux patrons sont en réalité des flics. Leur mission ? Infiltrer le milieu du X parisien et arrêter Vogel, pour blanchissement d’argent. Voilà nos deux entrepreneurs (qui s’appellent en réalité Martin et Georges) en immersion dans le monde « merveilleux » du porno. Une aventure qui va les emmener loin. Très loin !

0205964

Quatre ans après le très bon La prochaine fois je viserai le cœur, Cédric Anger change radicalement d’ambiance et s’insère dans le dessous du cinéma coquin, celui de la fin des années 70/début des années 80, qui connaît encore un certain âge d’or malgré une législation de plus en plus sévère et répressive. C’est dans ce contexte que Franck et Serge évoluent et mène leur enquête. Un monde clairement anarchique, où le lâcher prise est de rigueur et la limite semble infranchissable.

0234089

Une situation qui ne déplait pas tant que cela à nos chers policiers, à comparaison de leur vie réelle. En effet, lorsque Franck redevient Martin et Serge, Georges, ce ne sont « que » deux policiers assez peu considérés par leur hiérarchie et qui ne sentent pas à leur aise. C’est notamment le cas pour Serge qui est malheureux en ménage et qui fait tout pour rentrer le moins possible auprès des siens. Dans le monde « merveilleux » du porno, ils se sentent libres et surtout respectés, jouant leur rôle à la perfection. Au point d’oublier qui ils sont vraiment ? A moins que cela soit plus compliqué qu’il n’y paraît…

0262215

Avec une durée correcte, je m’attendais, en raison de sa bande annonce, à une comédie (très) légère. Mais c’est l’ennui (relatif) qui m’a gagné tout au long du film, en particulier durant la seconde partie, pour un dénouement un peu anarchique ! Le porno comme échappatoire ? A vous de juger !

L’amour est une fête

Un film de : Cédric Auger

Pays : France

Avec : Guillaume Canet, Gilles Lellouche, Michel Fau, Camille Razat, Xavier Beauvois…

Genre : Comédie

Durée : 1h59

Sortie : le 12 septembre

Note : 11/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s