Bonhomme : handicap lourd, amour profond

Affiche-BonhommeOn dit que la foi soulève des montagnes. On pourrait en dire de même pour l’amour surtout lorsque se dresse un obstacle (a priori) insurmontable, du moins redoutable : le handicap.

Piotr et Marylin sont ensemble depuis quelques temps et vivent à Lille. Piotr est vendeur chez BUT, spécialisé dans les cuisines et Marylin enchaîne les boulots dans la vente. Un soir, alors qu’ils s’engueulent, ils ont un accident de voiture. Piotr est grièvement blessé à la tête. S’il en sort au bout de quelques semaines de coma et que son intégrité physique n’est pas atteint, c’est sur le plan mental que tout se gâte. Son cerveau n’en sort pas indemne, ce qui se traduit par un comportement imprévisible et une libido débridée. Très amoureuse de lui, et convaincue que la situation ne pourrait que s’empirer autrement, Marylin n’hésite pas à tout sacrifier pour s’occuper de lui, une décision qui n’est pas sans effet sur son quotidien et celui de son couple.

bonhomme-film-critique

Le handicap dans le couple. Un sujet souvent évoqué dans le cinéma mais le plus souvent avec une certaine gravité. Attention, je ne dis pas que le film de Marion Vernoux traite du sujet à la légère mais la cinéaste cherche à détendre l’atmosphère. En effet, parler d’handicap c’est toujours délicat d’autant que le film ne souhaite pas mettre un voile pudique sur nos personnages, bien au contraire !

bonhomme-film

Tout au long de l’histoire, on découvre Piotr, un homme très élégant, charismatique qui du jour au lendemain perd quasiment tout et qui doit tout réapprendre. Dans son couple, c’était lui le boss, le meneur laissant assez peu de place à Marylin. L’accident remet en cause cet état de fait. Le jeune homme est prisonnier, il est dépendant de ses envies, de sa volonté et de ses pulsions. Face à lui, Marylin doit apprendre à gérer. Elle n’est pas évidemment préparée à cela, elle qui doit mener de front vie professionnelle, le quotidien, le manque (chronique) d’argent et les relatons assez ombrageuses avec la famille de son compagnon. Mais là où certaines personnes auraient sans doute fini par jeter l’éponge, Marylin veut s’accrocher, essentiellement en raison de son amour pour Piotr. Elle pense que ses sentiments suffiront pour surmonter cet obstacle et – pourquoi pas – aider son homme à guérir. Ce dont elle est sure, c’est qu’elle a besoin de lui autant qu’il a besoin d’elle. Cette idée toute simple lui amènera parfois à prendre des décisions curieuses mais pour lesquelles, elle est prête à consentir si cela peut aider son « bonhomme » à aller « mieux ».

vos_billets_pour_le_film__bonhomme__avec_nicolas_duvauchelle_et_ana_girardot_7168.jpeg_north_660x_white

Film à la tonalité particulière, Bonhomme n’hésite pas à mettre les pieds dans le plat sans pour autant mettre le spectateur que nous sommes mal à l’aise. Bien au contraire, on s’attache assez vite à ce couple qui tente, vaille que vaille, de perdurer. L’occasion de mettre en lumière, celles et ceux qui vivent cette situation assez complexe, pour ne pas dire compliquée, mais dont on sait que leur présence est essentielle.

Bonhomme

Un film de : Marion Vernoux

Pays : France

Avec : Nicolas Duvauchelle, Ana Girardot, Béatrice Dalle, François Rollin, Vanessa Guide…

Genre : Comédie dramatique

Durée : 1h43

Sortie : le 29 août

Note : 14/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s