Budapest : n’est pas Very bad trip qui veut !

2232761.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxL’Europe de l’Est et ses charmes. Je suis bien placé pour le savoir puisque j’ai vécu un temps à Varsovie, il y a quelques années. Mais ce n’est pas de la Pologne dont je vais vous parler.

Allons dans un pays voisin, la Hongrie, davantage connue pour son leader populiste (le mot est bien faible de ma bouche), Viktor Orban, sa production de films pour adultes et le Danube. La capitale est en revanche moins connue pour être le lieu idéal pour enterrer sa vie de garçon, et donc d’avoir la bague au doigt.

C’est en tout cas l’idée qui germe dans la tête de Vincent et Arnaud. Ce sont deux copains d’école de commerce qui s’ennuient ferme dans leur travail respectif. C’est alors qu’ils décident de tout plaquer pour créer « Crazy Trips », une agence spécialisée dans les enterrements de vie de garçon à Budapest. Tout est prévu : activités sportives, soirées déjantée, alcool à gogo et strip-teaseuses à souhait. Bref, la belle vie quoi ! Aidé par Georgio, un Français expatrié, ils développent leur entreprise qui très vite trouve sa clientèle. Mais ce qui s’avère à première vue comme une idée de génie, se transforme en quelque chose de pratiquement incontrôlable…

3812130.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Vous connaissez la maxime « Ce qui se passe à Vegas, reste à Vegas ». Si cette célèbre phrase s’applique avec succès pour la trilogie Very Bad Trip, on ne peut pas dire que cela soit le cas pour le nouveau film de Xavier Gens, qui à certains moments, s’en inspire. Certes, on rigole (un peu) mais ce qui devait être une comédie déjantée devient un film assez plan-plan.

3912131.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Et ce n’est pas faute d’avoir associé Manu Payet, Jonathan Cohen et Monsieur Pouple qui ont pour mission de porter le film et nous emmener dans un univers complètement fou. L’objectif était bien sur le papier mais le long-métrage n’échappe aux clichés sur l’Europe de l’Est (bon, c’était prévisible en même temps). Sans compter nos deux protagonistes qui, grisés par le succès, prennent de plus en plus de libertés au point de s’affranchir de plusieurs règles, qu’ils avaient pourtant érigés. Le règlement de comptes avec madame n’est pas loin et nos deux héros devront rendre des comptes… ou pas !

5115055.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Malgré un bon rythme, Budapest est remarquable par son scénario finalement peu innovant et surtout facile à deviner. Bien dommage parce que l’affiche (et la bande annonce) nous laissaient penser à quelque chose de bien léché et d’hilarant.

Comme quoi n’est pas Very bad trip qui veut !

Budapest

Un film de : Xavier Gens

Pays : France

Avec : Manu Payet, Jonathan Cohen, Monsieur Poulpe, Alice Belaïdi, Alix Poisson…

Genre : Comédie

Durée : 1h42

Sortie : le 27 juin

Note : 8/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s