Taxi 5 : entre hommage(s) et identité propre

254875911 ans. 11 ans que les fans de la première heure attendaient une suite, entre impatience et fébrilité. Impatience parce que voir les cascades de la Peugeot 407 et les courses-poursuites dans Marseille, ça fait toujours plaisir. Fébrilité parce qu’on a en rappel, le succès plus que relatif (pour ne pas l’échec) de Taxi 4, en 2007, comme si on sentait une grosse fatigue de la part d’EuropaCorp et de Luc Besson.

Alors lorsque j’ai appris, fin 2016, que Franck Gastambide allait relancer la franchise en réalisant un nouvel opus, j’attendais de voir. J’attendais de voir ce qu’il allait apporter à cette saga culte, s’il aurait été capable d’apporter quelque chose de neuf et ne pas se contenter d’un copié-collé ou d’une suite plus ou moins fade.

4744511

Le synopsis nous donne une première indication. Sylvain Marot est un flic parisien hors-pair, pilote de course dans son temps libre. Son avenir semble tout tracé, lui qui est promis au RAID. Mais ce qui ne devait être qu’une formalité devient subitement hors de portée. Convoqué par son supérieur pour avoir couché avec la femme du préfet, il est muté contre son gré à la police municipale de Marseille. L’ex-commissaire Gibert, devenu Maire de la cité phocéenne et au plus bas dans les sondages, lui confie alors une mission : arrêter le « Gang des Italiens » qui écume les bijouteries de la seconde ville de France. Pour y parvenir, il fait alors appel à Eddy Maklouf, pris pour voie de fait et qui n’est autre que le petit-neveu de Daniel Morales. Eddy est certes le pire chauffeur Uber de Marseille mais il a un sacré avantage : récupérer le Taxi blanc légendaire de son oncle, désormais installé à l’étranger.

4866387

Taxi 5, c’est avant tout un film hommage. Un hommage aux opus précédents comme en témoigne la présence de Bernard Farcy et d’Edouard Montoute mais aussi plusieurs flashbacks et même plusieurs chansons de la bande originale du premier opus sorti en 1998. Franck Gastambide est un fan de la saga et il revendique cet héritage. C’est clairement une suite et la rupture ne veut pas dire faire table rase du passé, ce qui devrait rassurer les fans de la première heure, dont certains ont amèrement regretté l’absence de Frédéric Difienthal et (surtout) de Samy Naceri.

Capture d_écran 2018-04-12 à 12.34.39

Mais l’absence du duo légendaire est une condition sine qua none pour qu’une nouvelle génération émerge et donne au film une identité propre. Taxi 5, c’est le film de Franck Gastambide avec ses délires. Sur ce point, on est servi, celles et ceux qui ont apprécié l’humour gras et (très) scato de Pattaya comme des Kaïras ne devraient pas se sentir dépaysés. C’est parfois un peu lourd, à la limite du regardable mais bon, il y en a qui aiment cela !

4803886

Pour le reste, Taxi5 ne déroge pas à la règle, côté roues qui crissent et véhicules qui en jettent. Le scénario n’est certes pas extraordinaire mais cela suffit pour passer un bon moment et qu’on se prenne des barres de rire. Tout en respectant la saga, Franck Gastambide met en avant ses propres codes, ce qui rend ce nouvel opus intéressant.

En clair, la relève est bien assurée ! 😉

Taxi 5

Un film de : Franck Gastambide

Pays : France

Avec : Franck Gastambide, Malik Bentalha, Bernard Farcy, Ramzy Bedia, Salvatore Esposito, Soprano, Anouar Toubali, Sabrina Ouazani, Romain Lancry, Fatsah Bouyahmed…

Genre : Action, Comédie, Policier

Durée : 1h42

Sortie : le 11 avril

Note : 15/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s