La belle et la belle : quand Margaux rencontre Margaux

affiche_12361Quand Margaux rencontre Margaux. Cela pourrait être le titre d’une jolie comédie romantique, mais il n’en est rien, même si on reste dans le genre comique.

C’est plutôt une rencontre du troisième type, le genre que vous voudriez faire si vous pouviez parler avec celui que vous serez dans vingt ans ou celui que vous étiez il y a vingt ans (vous suivez jusqu’ici ? Bien ! ^^)

C’est exactement ce qui arrive à Margaux. Elle a 20 ans, plutôt jolie, étudiante à Paris. Elle se cherche sur le plan amoureux, enchaînant les histoires sans lendemain. Au même moment, Margaux, 45 ans, débarque de Lyon où elle assiste à un enterrement. Elle ne reste dans la capitale que pour une nuit. Un soir, elle se rend à une fête chez « le fils d’un ami d’un ami », pour reprendre son expression. Elle tombe sur Margaux. Plus que complémentaires, elles se découvrent tout un tas de points communs. Et pour cause : elles ne sont que une et même personne ! Direction Lyon où Margaux (45 ans) recroise Marc, son ex, qui ne tarde pas à tomber sous le charme de Margaux (20 ans).

5062619

Margaux et Margaux. Le présent et le futur ou le présent et le passé, cela dépend de quel côté on se déplace. Lorsque la femme de 20 ans rencontre celle de 45 ans, ce sont deux personnes à deux âges de la vie. Deux âges dans lesquels, elles devront ou ont fait des choix, ont eu ou auront des regrets, ont cherché ou chercheront à rectifier le tir. Margaux, 20 ans, est un peu nonchalante, ne sait pas trop où elle va mais qui y va. Margaux, 45 ans, est tout aussi nonchalante, mais elle est davantage mature (ou pas), du moins, certains choix, certaines décisions voire certains regrets font qu’elle soit ce qu’elle est. Chacune apprendra de l’autre afin de mieux se définir et surtout avancer. Elles s’opposeront parfois, mais c’est pour mieux se retrouver et se réconcilier avec elle(s)-même(s). Le tout sous le regard dérouté de Marc.

5031369

Film assez décalé sans pour autant être marquant, on passe un moment plus que correct devant La belle et la belle. Si Sandrine Kimberlain demeure une femme attachante, qui campe bien son rôle, mention spéciale à Agathe Bonitzer que j’avais découvert dans divers longs notamment Tout de suite, maintenant en 2016, Valentin Valentin en 2015 ou encore Au bout du conte d’Agnès Jaoui en 2013.

La Belle et la belle

Un film de : Sophie Fillières

Pays : France

Avec : Sandrine Kiberlain, Agathe Bonitzer, Melvil Poupaud, Lucie Desclozeaux, Laurent Bateau…

Genre : Comédie, Romance

Durée : 1h36

Sortie : le 14 mars

Note : 13/20

2 Replies to “La belle et la belle : quand Margaux rencontre Margaux”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s