Le 15h17 pour Paris : l’ode des (anti-) héros (très) ordinaires

5020268.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxDepuis quelques temps, Clint Eastwood est dans un kif. Celui de raconter la vie d’Américains ordinaires, de femmes et hommes simples dont rien ne prédestinait à devenir célèbres et qui retrouvent soudainement au rang d’héros de l’Amérique, voire dans certains cas, défenseurs de la liberté contre la barbarie. Du  Make America Great Again, la vulgarité de Trump en moins.

Après le très potable Sully sorti fin 2016 chez nous, l’acteur-réalisateur récidive en s’attaquant à l’acte de bravoure d’Anthony Sadler, Alex Skarlatos et Spencer Stone qui un après-midi d’août 2015 se sont interposés à un terroriste dans le Thalys qui les ramenait d’Amsterdam, direction Paris. Trois gars à la vie ordinaire qui ont décidé de passer leur été à découvrir l’Europe et dont leur action fera le tour du monde.

-

Le 15h17 pour Paris a une particularité : celle où les personnages principaux sont incarnés par les protagonistes eux-mêmes. Autrement dit, Anthony Sadler, Alex Skarlatos et Spencer Stone jouent leur rôle, sans doute pour donner plus d’intensité, de réalisme mais aussi susciter davantage d’empathie pour les spectateurs que nous sommes. Le film s’intéresse au parcours de nos trois amis. Trois californiens de Pasadena qui se rencontrent dans une école privée catholique, un jour de 2005. Ce sont des marginaux, du moins ils sont mis à l’écart par leurs camarades et ont une passion pour la guerre et les combats militaires. C’est en toute logique d’ailleurs que deux d’entre eux rejoignent l’armée. Alex part en Afghanistan tandis que Spencer s’enrôle dans les Marines. Clint Eastwood nous dresse le portrait de gars déterminés, qui veulent bien faire, parfois trop bien faire, à l’image de Spencer. Comme s’ils étaient en quête de reconnaissance, montrer qu’ils peuvent défendre la bannière étoilée et les valeurs qui avec (la liberté, la lutte pour la civilisation, tout ça tout ça…) tout en étant fiers.

DSC03754.DNG

Il fallait s’y attendre avec Clint Eastwood, Le 15h17 pour Paris nous donne une magnifique image d’Epinal de ces nouveaux héros de l’Amérique, ou plutôt anti-héros dans le sens où rien ne les prédestinait à réaliser un tel geste de bravoure. Une façon pour dire : « vous aussi, vous pouvez devenir quelqu’un de courageux, même si vous avez été un marginal et que vous êtes un monsieur Normal qui passait juste par –là ». D’ailleurs, leur acte n’aurait pas eu la même force si Dieu ne s’en était pas mêlé. Spencer est un militaire mais aussi et surtout un croyant qui se laisse guider par Lui. Il veut donner le Bien, incarner le Bien et défendre le Bien. Son intervention contre Ayoub El Khazzani dans le Thalys Amsterdam – Paris, c’est un peu le Bien qui lutte contre le Mal. Vous l’aurez compris, ce genre de discours est très présent chez notre cher Clint, histoire d’enthousiasmer les chrétiens conservateurs qui ne manqueront pas d’interpréter à leur façon l’acte de courage de nos trois compagnons.

DSCF2761.DNG

Résultat des courses, Le 15h17 pour Paris nous raconte l’histoire de trois potes marginaux dans leur enfance et dont l’amitié forte et la foi inébranlable leur a permis de soulever des montagnes mais surtout de lutter à leur façon contre la barbarie. Un peu tiré par les cheveux mais suffisant pour une partie de l’Amérique, cette Amérique profonde qui raffole de ces histoires d’anti-héros ordinaires, tant ils leur ressemblent. Un film sans envergure et juste ce qu’il faut de divertissant pour passer le temps.

Le 15h17 pour Paris (The 15:17 to Paris)

Un film de : Clint Eastwood

Pays : Etats-Unis

Avec : Anthony Sadler, Alek Skarlatos, Spencer Stone, Jenna Fischer, Judy Greer, Patrick Braoudé…

Genre : Thriller, Drame

Durée : 1h34

Sortie : le 7 février

Note : 8/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s