Lady Bird : identité singulière

Greta Gerwig est décidément une actrice que j’aime. Pétillante, drôle et qui joue un cinéma particulier, un peu intello mais sans être pédant. Alors lorsque j’ai appris, en fin d’année dernière, qu’elle était passée derrière la caméra et qu’elle sortirait son premier film en tant que réalisatrice, l’année suivante, elle a, d’office, intégré ma liste …

La forme de l’eau : amour et différences

Guillermo del Toro. Un nom vénéré de la planète cinéphile et un univers que je ne connaissais pas vraiment même si j’avais vu l’un de ses précédents projets Pacific Rim, blockbuster sorti en juillet 2013. C’est dire que je n’avais pas fait immédiatement le lien avec le réalisateur mexicain surtout que sa nouvelle histoire est …

Les Aventures de Spirou et Fantasio : pardon Franquin ! (Pardon vraiment !)

« Dans la vie, il y a deux types de cinéma français. Ceux qui tentent de faire les choses bien et ceux qui s’en battent littéralement les c******* ». C’était il y a quatre mois et ce tweet au vitriol n’est pas de moi mais de Quentin Dumas, un cinéphile qui comparait les affiches de D’Au-revoir là-haut, …

Moi Tonya : compétition, détermination, incompréhension

A l’heure où j’écris cette critique, les Jeux olympiques de PyeongChang sont officiellement ouverts,  l’occasion d’assister à quinze jours de compétition, avec de l’émotion, des larmes et (peut-être) quelques scandales, même si sur ce point, le Comité International Olympique (CIO) a pris ses dispositions en excluant la Russie de la compétition. Hasard du calendrier, c’est …

Le 15h17 pour Paris : l’ode des (anti-) héros (très) ordinaires

Depuis quelques temps, Clint Eastwood est dans un kif. Celui de raconter la vie d’Américains ordinaires, de femmes et hommes simples dont rien ne prédestinait à devenir célèbres et qui retrouvent soudainement au rang d’héros de l’Amérique, voire dans certains cas, défenseurs de la liberté contre la barbarie. Du  Make America Great Again, la vulgarité …