4837499C’était la réponse qu’on attendait, celle de Warner Bros./DC Comics à Disney/Marvel. Il faut dire que le second avait déjà une longueur d’avance avec ses blockbusters et ses super-héros qui cassaient la baraque. Et en attendant le troisième opus des Avengers, il nous fallait bien une comparaison.

Dans un monde plus instable que jamais, Bruce Wayne, qui a retrouvé foi en l’humanité et s’inspirant de l’altruisme de Superman, souhaite monter une ligue de super-héros censée protéger la Terre. En compagnie de Diana Price, alias Wonder Woman, Batman recrute donc des méta-humains aux pouvoirs impressionnants. L’existence de cette Ligue des Justiciers arrive à point nommé : en effet, cette dernière doit faire face à une menace de grande ampleur. Mais malgré la présence d’Aquaman, de Cyborg et de Flash, ce groupe n’est pas suffisamment fort pour affronter Steppenwolf. C’est alors que Bruce Wayne soumet une idée qui pourrait changer la donne.

HARWOOD

Les fans de comics ou le cinéphile que je suis voulaient en avoir pour leur argent (ou leur abonnement). Sur ce point, je ne suis pas déçu puisque Justice League remplit son cahier des charges : de l’action, de la baston, des effets spéciaux, en veux-tu en voilà… bref, on passe un moment sympa devant l’écran de ciné, il me manquerait plus que le pop-corn, le copain ou la copine et le tour est joué. Justice League divertit son public, Wonderwoman est badass (ce qui fera plaisir à ma grande sœur, grande admiratrice ^^) et Barry Allen/Flash alias Erza Miller nous fait rire. D’ailleurs, le film n’est pas avare en vannes et situations cocasses, histoire de montrer qu’entre super-héros, ils sont capables de se chambrer et que niveau blague, DC est tout aussi bon que Marvel.

5427880

Mais si le film remplit son cahier des charges, il se contente de faire dans le minimum syndical. L’histoire et son dénouement est d’une prévisibilité déroutante, à tel point qu’on a l’impression d’être dans une version live d’un dessin animé diffusé sur France 4 ou TF1 durant les vacances ou le mercredi matin. Ça tranche vraiment avec Man of Steel et même Batman vs. Superman qui étaient un peu plus sombres. Je ne sais pas si DC Comics a voulu faire du Marvel pour montrer qu’il pouvait être aussi cool mais résultat des courses, on est sur notre faim, en mode « ce n’est pas pourri mais on ne saute pas non plus au plafond »

5343617

Mais c’est un sentiment qu’on a de courte durée, en témoigne la seconde post-générique, non seulement très instructive (elle constitue en soi, un petit coup de théâtre) mais qui semble confirmer que Justice League n’est qu’un tour de chauffe, une longue intro si vous voulez avant qu’on nous en mette – espérons-le – plein la vue.

Le match DC Comics/Marvel n’aura finalement pas lieu, le premier menant en réalité une riposte graduée qui s’appelle Aquaman, Cyborg mais aussi Flash sans oublier un très probable Justice League 2 qui sortiront entre 2018 et 2020. Autant vous dire qu’on n’a pas fini de compter les points !

Justice League

Un film de : Zack Snyder

Pays : Etats-Unis

Avec : Ben Affleck, Henry Cavill, Gal Gadot, Ezra Miller, Jason Momoa, J. K. Simmons, Amy Adams…

Genre : Action, Science Fiction

Durée : 2h00

Sortie : le 15 novembre

Note : 12/20