The Foreigner : Jackie Chan (toujours) au meilleur de sa forme !

1914548Jackie Chan. Il a beau avoir dépassé la soixantaine, il pète toujours la forme ! En témoigne son dernier film qui marque son retour au grand écran après quelques années d’absence.

Dans The Foreigner, il interprète Ngoc Minh Quan, propriétaire d’un restaurant asiatique dans le quartier chinois de Londres. Il élève seul sa fille unique, Fan. Alors qu’il l’emmène dans une boutique afin qu’elle essaie sa robe pour le bal de promo, une bombe explose. Si Quan est légèrement blessé, sa fille ne survit pas à l’attentat. Désemparé, Quan veut des réponses et savoir qui est derrière cet acte. La piste nord-irlandaise étant privilégiée, c’est tout naturellement qu’il contacte le vice-ministre Liam Hennessy, ancien leader du Sinn Fein et ex-membre de l’Armée républicaine irlandaise, l’IRA. La détermination et surtout le désir de vérité n’empêcheront pas Quan à aller jusqu’au bout de sa démarche.

594047

The Foreigner ne se distingue pas vraiment pour son synopsis. En effet, le topo du père de famille, à l’existence plutôt modeste (enfin, simple dirons-nous !), c’est un grand classique du cinéma. Quan est un homme qui n’a rien demandé, qui ne comprend pas pourquoi on s’en est pris à sa fille et il compte bien avoir réparation.

THE FOREIGNER

Mais derrière cette apparence, se cache un homme bien plus imprévisible. Car Quan a un passé, c’est un ancien militaire qui visiblement n’a rien perdu de ses capacités et surtout de sa faculté à donner des beignes, malgré la soixantaine révolue. C’est tout l’intérêt du film : pour obtenir justice et estimant que les autorités bien peu coopératives, Quan décide lui-même de passer à l’action en obligeant le vice-ministre nord-irlandais à passer à table. La méthode est certes brutale – il n’hésite pas à pratiquer ce que j’appellerais la « stratégie du harcèlement » – mais s’avère assez efficace, d’autant que notre cher politicien incarné par un Pierce Brosnan vieillissant au passé plus ou moins trouble.

THE FOREIGNER

Si The Foreigner n’est pas exceptionnel en soi, il a pour mérite d’innover (un peu) niveau méchants. Exit Daesch, Al-Qaeida et cie, bonjour les séparatistes nord-irlandais. Un « choix » un peu curieux mais qui change un peu, histoire qu’on ne nous propose pas les mêmes mais aussi de coller avec l’ambiance du film. Pour le reste, les scènes d’action et de baston sont convaincantes – pour cela il faut remercier Jackie Chan ^^ – même si parfois on n’est pas loin du n’importe quoi ! Mais bon, l’essentiel c’est que le film nous divertisse et sur ce point le cahier des charges est rempli !

The Foreigner

Un film de : Martin Campbell

Pays : Royaume-Uni/Chine

Avec : Jackie Chan, Pierce Brosnan, Katie Leung, Michael McElhatton, Charlie Murphy (II)…

Genre : Action, Thriller

Durée : 1h54

Sortie : le 8 novembre

Note : 13/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s