Jalouse : attitude maladive

3546135On a toujours quelqu’un qu’on envie dans notre entourage. Celui ou celle qui réussit sa carrière professionnelle, celui ou celle qui s’épanouit dans sa vie amoureuse. Lui ou elle vous fait « culpabiliser », vous rappelle que votre vie est au fond plutôt médiocre et au final, vous bavez devant tant de réussite. Si certains s’en accommodent, d’autres en arrivent à en devenir jaloux jusqu’au point de non-retour.

C’est le cas de Nathalie. Proche de la cinquantaine, elle est professeur de lettres en khâgne au prestigieux lycée Buffon à Paris. Divorcée, elle s’occupe de sa fille de 18 ans, Mathilde. Peu à peu, elle l’envie et de mère attentionnée, elle se montre cassante, irritante, voire malveillante. Et cette jalousie maladive s’étend à son cercle d’amis proches mais aussi dans son boulot au point qu’elle perd peu à peu le contrôle.

La jalousie, un sentiment que nous avons tous eu dans notre existence, à différents stades. Si dans la plupart des cas, il n’y a pas de lendemain, certaines histoires sont en revanche allés très loin, comme en témoigne les nombreux cas de faits divers et autres histoires glauques. Par jalousie, certains sont allés jusqu’à commettre l’irréparable, en espérant aller mieux.

575927

C’est ce qui arrive précisément à Nathalie qui ne comprend pas ce que lui arrive. Pourquoi est-elle devenue méprisante, envieuse à ce point ? Parce qu’elle approche des 50 ans et qu’elle n’a pas tout réussi dans sa vie ? Certains éléments poussent à réfléchir sérieusement à cette éventualité comme le don de sa fille pour la danse classique, le remariage de son ex-mari ou bien encore l’arrivée au lycée d’une professeure de lettres dynamique et ambitieuse. Nathalie, plutôt, que d’extérioriser ses angoisses, préfère se montrer cassante, voire agressive afin de se protéger. Mais cette protection ne risque-t-elle pas de se couper de sa famille et de ses amis ?

575302

Avec un tel synopsis et Karin Viard aux commandes, je m’attendais à une comédie plutôt légère. Or, il n’en est rien et le film semble hésiter entre la comédie pure et simple et des aspects dramatiques. Car, franchement, difficile de rire d’une situation qu’elle ne contrôle plus et dont elle ne mesure pas les conséquences. Résultat des courses, on peine vraiment à entrer dans l’histoire et on se demande où le réalisateur (ou plutôt les réalisateurs) a bien voulu nous emmener.

576240

Bien dommage parce que l’un comme l’autre, le film aurait eu une certaine force qu’on ait été dans la comédie ou le drame. Au contraire, on a plutôt affaire à une femme présentée comme frustrée, aigrie, à la limite de la caricature, ce qui dessert plutôt l’histoire et celle qui la porte. 

Jalouse

Un film de : David et Stéphane Foenkinos

Pays : France

Avec : Karin Viard, Anne Dorval, Thibault de Montalembert, Anaïs Demoustier, Dara Tombroff…

Genre : Comédie

Durée : 1h47

Sortie : le 8 novembre

Note : 11/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s