Thor – Ragnarok : le meilleur de la trilogie ?

7789821539_marvel-a-devoile-l-affiche-de-thor-ragnarok-au-cinema-le-25-octobreUn film Marvel, c’est toujours quelque chose de spécial et une expérience agréable à vivre. De la baston, des scènes d’action à n’en plus finir, des beaux gosses (pour les femmes comme pour les hommes), de très jolies demoiselles (pour les hommes comme pour la gente féminine)… c’est l’assurance de passer un bon moment bien installé dans son siège et cela fait dix ans que cela dure.

En attendant, Avengers : Infinity War qui nous promet quelque chose de tous simplement déjanté (c’est simple, la quasi-totalité des héros Marvel se serra les coudes pour affronter le redoutable Thanos, rien que cela !), une mise en bouche avec Thor. Le fils d’Odin revient dans le troisième volet de ses aventures, Ragnarok. Il fait un rêve étrange : la destruction d’Asgard, sa planète. Afin d’y voir un peu plus clair, il part, avec l’aide de Loki son frère, à la recherche de son père. Ce dernier, avant de mourir, lui révèle l’existence d’Hela. Hela n’est pas n’importe qui. C’est la Déesse de la Mort et accessoirement sa sœur ainée. Particulièrement redoutable et puissante, elle parvient à s’emparer Asgard. Retenu prisonnier dans une autre planète, Thor doit absolument rentrer pour annuler la prophétie. Mais avant, il devra combattre une vielle connaissance, le prix à payer pour sa liberté.

null

La crainte avec les films de super-héros, c’est de ne plus être surpris tant on s’attend à en avoir pleins les yeux. Vous me direz, c’est toujours bon pour notre porte-monnaie (surtout au prix que coûte un ticket de cinéma, hors supplément et lunettes 3D) mais je dois dire que j’ai été plus qu’emballé par ce troisième opus. Il faut dire que la scène d’ouverture sur fond de Led Zepplin a une grande part de responsabilité pour ce qui s’annonce une suite pas mal léchée.

null

L’occasion pour le réalisateur néo-zélandais Taika Waititi de nous présenter une autre image du Prince d’Asgard. S’il joue encore les beaux gosses musclés, c’est un homme qui doute davantage notamment par rapport à son pouvoir. Sans son marteau, détruit par Hela, il a l’impression de n’être rien, d’être impuissant. Mais face au danger qui guette Asgard, il n’a pas le choix. Il doit sauver son peuple et donc prendre ses responsabilités, ce qui suppose également de mettre de l’eau dans son vin avec Loki. Longtemps perçu comme sans foi ni loi, ce dernier a-t-il finalement un bon fond, même minime ?

null

Thor : Ragnarok, avec son rythme assez rapide, arrive à maintenir le spectateur en alerte, à le divertir mais aussi le surprendre. Pour preuve, les quelques apparitions surprises qui m’ont bien fait rire (et je ne parle pas uniquement de Stan Lee, mais ça, c’est devenu une habitude) le dénouement de l’opus auquel je n’aurais pas pensé. De bon augure pour Avengers : Infinity War surtout si on réfère à la première scène post-générique bien intrigante.

Ah ! et Cate Blanchett est tout simplement méconnaissable en Hela. La preuve je n’ai pas immédiatement tilté qu’il s’agissait de l’actrice australienne ! 😉

Thor : Ragnarok

Un film de : Taika Waititi

Pays : Etats-Unis/Nouvelle-Zélande

Avec : Chris Hemsworth, Tom Hiddleston, Cate Blanchett, Tessa Thompson, Idris Elba, Jeff Goldblum, Mark Ruffalo, Anthony Hopkins, Benedict Cumberbatch…

Genre : Action, Science Fiction, Aventure, Fantastique…

Durée : 2h10

Sortie : le 25 octobre

Note : 16/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s