Good Time : dérive nocturne

567391Qu’il est loin le temps où Robert Pattinson incarnait Cedric Diggory dans Harry Potter et la Coupe de feu ! Qu’il est loin également le temps où il jouait dans la saga Twilight en compagnie d’une certaine Kristin Stewart ! Non, Robert (Bob, pour les intimes 😉 ) est devenu plus mature et joue dans des films d’auteurs ou indépendants. Ca change pas mal, avec un résultat plus ou moins variable selon les productions

On le retrouve dans Good Time, le nouveau long-métrage de Ben et Joshua Safdie. Il y incarne Connie, un jeune new-yorkais plutôt marginal. Il a un frère, Nick, déficient mental. En conflit avec sa grand-mère et souhaitant une meilleure vie pour Nick, tous deux décident de braquer une banque. Mais l’initiative tourne au tragique. Si Connie arrive à s’enfuir, ce n’est pas le cas de son frère qui est arrivé et incarcéré à Rikers Island, la prison la plus dure de New-York. Déterminé à faire sortir son frère de prison, Connie erre dans la nuit new-yorkaise afin de trouver une solution.

421081

Comme je vous l’indiquais précédemment, Robert Pattinson semble prendre une nouvelle dimension sur un plan cinématographique, avec un résultat plutôt saisissant. En effet, bonjour la barbe et le visage (encore plus) émincé, l’acteur britannique est méconnaissable, jusque dans son phrasé, comme s’il a voulu emprunter un maximum aux habitants des quartiers populaires de New-York. Toujours est-il qu’il incarne un personnage paumé, qui ne sait pas trop où il va mais qui a, en réalité, un but bien précis : protéger son frère coûte que coûte. Connie est en effet, un jeune homme qui ne fait confiance à personne, ni à sa famille et encore moins aux institutions. Il pense qu’il est le mieux placé pour s’occuper de son frère. Mais comment assurer une telle tâche lorsqu’on est soit même instable ? Connie, en quête d’un équilibre à jamais perdu depuis le braquage raté, est en fait une personne perdue, en témoigne sa marche nocturne dans la Big Apple. Mais on est loin du glamour de Manhattan, de la Cinquième Avenue ou même de Brooklyn, on est dans la grande banlieue avec ses habitants tous aussi marginalisés que paumés. Connie veut faire sortir son frère, mais au fil des évènements, il s’embarque dans une fuite en avant.

359381

Avec de telles réflexions, on aurait pu penser que Good Time nous éblouisse. Malgré son univers sombre et un peu oppressant, on tourne rapidement en rond et le film se perd en dialogues et autres scènes assez peu pertinentes. Résultat, cela se paie niveau rythme, ce qui est bien dommage car le scénario en lui-même ne perdait pas en intérêt, bien au contraire. Robert Pattinson, grâce à sa prestation, permet néanmoins à Good Time de se maintenir à flot, et c’est déjà pas mal !

Good Time

Un film de : Ben et Joshua Safdie

Pays : Etats-Unis

Avec : Robert Pattinson, Ben Safdie, Jennifer Jason Leigh, Taliah Webster, Buddy Duress…

Genre : Thriller, Policier

Durée : 1h41

Sortie : le 13 septembre

Note : 10/20 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s