Nos années folles : identité(s) cachée(s)

070614Céline Sallette et Pierre Deladonchamps sont deux acteurs que j’apprécie de plus en plus et dont j’ai toujours plaisir à découvrir. Leur jeu est à la fois grave, marquant, et percutant, faisant que j’ai un peu du mal à les voir évoluer que dans un registre autre que le drame.

Dans le film d’André Téchiné, ils incarnent un couple fusionnel et très amoureux. Nous sommes au début de la Première Guerre mondiale. Paul et Louise s’aiment et semblent insouciants. Mais le conflit avec l’Allemagne sépare les deux amoureux et Paul est naturellement envoyé au front, comme bon nombre de jeunes gens de sa génération. Marqué par la dureté des combats, il profite d’une hospitalisation pour déserter et retrouver Louise. Recherché par la hiérarchie militaire et risquant la fusillade pour désertion, Paul est caché par Louise. Cette dernière lui propose alors de se travestir en femme. Paul devient alors Suzanne jusqu’à la fin de la guerre et durant les Années folles Amnistié en 1925, Paul tente de retrouver son identité première. Mais Suzanne occupe une place de plus en plus importante dans sa vie au point de mettre en péril l’équilibre de son foyer.

076397

Nos années folles s’inspirent d’une histoire vraie, celle de Paul et Louise Grappe, un couple fusionnel et dont l’émergence de Suzanne marquera pour jamais leur couple. Idée de génie au départ, ni Louise et surtout Paul n’auraient imaginé que cette dernière s’imposerait rapidement dans leur existence, même la Première Guerre mondiale terminée. Suzanne, c’est plus qu’une femme, c’est une manière pour Paul de se libérer et d’assouvir ses penchants les plus fous. Suzanne dérive, elle est adepte des jardins extraordinaires en compagnie de gens de petite vertu mais elle se sent tout simplement libre. Suzanne, c’est l’expression d’une France des Années folles qui, une fois la guerre terminée, se lâche, veut tourner le dos à une boucherie qui a détruit des hommes physiquement comme psychologiquement, à l’instar de Paul.

197996

Car si Suzanne est libérée et se sent très à l’aise dans cette France des années 20, Paul peine à retrouver sa place au sein de la société mais également au sein de son couple. Il semble faible, incapable de tenir son rang et semble bien impuissant devant une Suzanne qui tire sa force de son insouciance. Le tout sous les yeux de Louise qui aime profondément son époux mais qui ne sait pas trop comment réagir face à ce conflit d’identité. Et la fusion est magique en amour, elle peut également être destructrice, Paul et Louise l’apprendront à leurs dépens.

075909

A travers l’histoire de Paul Grappe, André Téchiné évoque la question de l’identité. Chacun d’entre nous a son côté Docteur Jekyll et Mister Hyde, le tout étant une question d’équilibre. Pierre Delandonchamps incarne cette dualité à la perfection, celle d’un homme finalement incapable de choisir et qui finit par subir.

Nos années folles

Un film de : André Téchiné

Pays : France

Avec : Pierre Deladonchamps, Céline Sallette, Grégoire Leprince-Ringuet, Michel Fau, Virginie Pradal…

Genre : Drame

Durée : 1h43

Sortie : le 13 septembre

Note : 15/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s