550722Il fait partie des films très attendus, depuis le temps qu’on en parle. Il est donc arrivé en salles, dix mois après le premier teaser et un peu plus de trois ans après le début du tournage. On l’a rapidement comparé (du moins fait référence) au Cinquième élément, sorti il y a vingt-deux ans, autant dire que la barre était bien placée.

Nous sommes en 2740. Valérian et Laureline sont deux agents spatio-temporels en mission pour le Pouvoir Central. La tache est de la plus haute importance. Une source d’énergie non-identifiée menace Alpha, la cité dite des Mille Planètes. Ils n’ont que quelques heures pour éradiquer la menace et protéger l’univers. Mais ont-ils toutes les cartes en main pour réussir leur tâche ?

Valérian marque le retour, pour Luc Besson, au space opera, après le fameux et culte Cinquième élément qui, lui aussi, se déroule, dans un futur très lointain. La comparaison est donc inévitable, et si certains scènes et situations permettent de faire des parallèles, comparaison n’est pas raison comme on dit. Valérian, c’est clairement un autre univers dans lequel le spectateur en a pour son argent et plein des yeux. Les scènes d’action et autres effets spéciaux sont tout simplement tip-top et vous met dans l’ambiance. Suffisant pour tenir durant les 2 heures et 16 minutes que dure le film et suffisant surtout pour compenser un scénario inachevé à mon goût.

039875

Car si Valérian détonne par sa mise en scène – au point que je regrette (un peu) de ne pas l’avoir vu en 3D – il pêche par une intrigue un peu trop facile, malgré une scène d’ouverture qui introduit bien le film. Vous me direz, ce n’est pas tellement ce qu’on recherche et de toute façon, c’est aussi le cas dans Le Cinquième élément, mais il y a comme un goût d’inachevé et de convenu. Sans le dévoiler, le dénouement est un peu attendu et la scène finale est suffisamment ouverte pour que Valérian soit suivi d’un nouvel opus… ou pas, tout dépendra de son succès en France mais aussi aux Etats-Unis.

526307

Avec un bon démarrage dans l’Hexagone, Valérian est un bon film, qui tient ses promesses, du moins sur le plan graphique et de la mise en scène, ce qui devrait convaincre les fans de science-fiction et les inconditionnels de Luc Besson. Mais quand même, on est assez loin de la claque de ses précédents films, très loin du Cinquième élément et du message qu’il véhicule, ce qui rend encore plus nostalgique de ce que j’appelle le premier cinéma de Luc Besson, celui qui fait que je peux regarder sans jamais me lasser Le Grand Bleu, Léon, Subway et surtout Nikita.

Pas sur que je regarderai Valérian en boucle malgré un bon casting mais cela reste du Luc Besson. Donc on valide ! 😉

Valérian et la Cité des Mille Planètes

Un film de : Luc Besson

Pays : France

Avec : Dane DeHaan, Cara Delevingne, Clive Owen, Rihanna, Ethan Hawke, Alain Chabat, Mathieu Kassovitz…

Genre : Action, Science Fiction, Aventure

Durée : 2h16

Sortie : le 26 juillet

Note : 13/20