Le Roi Arthur, la légende d’Excalibur : de l’action, de l’action encore de l’action

157608On demande deux fonctions principales mais au combien essentielles à un blockbuster : nous divertir et nous en mettre plein la vue. Généralement, cette part minimale du contrat est remplie, il n’y a pas de soucis sur ce point. Les cinéphiles comme le spectateur occasionnel passe du bon temps, il est content, il en a pour son argent. Aussi, vous ne devriez pas avoir de mauvaises surprises si vous vous décidez d’aller voir Le Roi Arthur, la légende d’Excalibur, sans compter que le synopsis ne prend pas trop de risque.

Arthur est un jeune homme futé, orphelin, et élevé par des filles de joie dans les faubourgs de Londonium. Pour survivre, il réalisme quelques coups avec ses amis. Jusqu’au jour où recherché, il est enrôlé de force. C’est alors qu’il saisit l’épée d’Excalibur. Le geste est d’importance car il révèle en même temps ses origines. Arthur est le fils de l’ancien roi de Bretagne, assassiné par son oncle, l’impitoyable Vortigem. Ce dernier dirige le pays d’une main de fer et mâte toute rébellion. Mais une nouvelle résistance s’organise pour mettre fin à la tyrannie. Arthur décide de la rejoindre en tout sachant qu’il devra faire face à son passé et prendre des décisions importantes.

DSC05651.dng

Comme je vous l’ai écris plus tôt, les deux choses qu’on demande à un blockbuster, ce sont de nous divertir et nous éblouir. A ce jeu-là, le nouveau film de Guy Ritchie remplit correctement son rôle, les scènes d’action comme de bataille sont propres et pour une fois, on regrette la 3D ! Les amateurs du genre apprécieront et n’auront aucun souci à suivre le rythme plutôt soutenu de cette histoire dans laquelle, Jude Law semble s’être bien amusé à jouer le rôle du méchant.

566366

Pour le reste, Le Roi Arthur, la légende d’Excalibur n’a rien d’exceptionnel. En réalité, le film ne se distingue pas vraiment par son histoire dont on devine assez facilement l’issue. Une fois encore, on assiste à la lutte du bien contre le mal, à un règlement de compte familial mais aussi aux tourments d’un homme qui a tout fait pour échapper à son destin et qui n’a pas d’autres solutions que l’embrasser. Après tout, à partir du moment où Arthur soulève l’épée d’Excalibur, on comprend rapidement que l’avenir de ce qui va devenir l’Angleterre est sur ses épaules et qu’il devra passer de chef de bande à leader d’un peuple luttant pour sa liberté.

314034

Bon j’extrapole un peu mais c’est le sentiment que m’a donné ce film et dont les effets spéciaux ainsi que la qualité des scènes lui permettent de s’en sortir pas mal in fine. Au-delà, force est de constater que Guy Ritchie n’a rien inventé et ce n’est pas en proposant un petit rôle à un certain David Beckman qu’il va réussir à soudoyer votre serviteur niveau critique ! Désolé mais on ne me la fait pas à moi ! :p

PS : je viens d’apprendre que Le Roi Arthur est destiné à devenir une franchise… euh comment dire ? ^^’

Le Roi Arthur, la légende d’Excalibur (King Arthur: Legend of the Sword)

Un film de : Guy Ritchie

Pays : Royaume-Uni

Avec : Charlie Hunnam, Astrid Bergès-Frisbey, Jude Law, Djimon Hounsou, Eric Bana, David Beckman…

Genre : Action, Aventure, Fantastique

Durée : 2h06

Sortie : le 17 mai

Note : 11/20