Marie-Francine : l’effet « boomerang kids »

La vie vous fait parfois de vilains tours, surtout lorsqu’on s’y attend le moins. C’est souvent lorsque vous êtes installée, que tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes que tout finit par péricliter. Dans ce genre de situations, il faut faire preuve d’une grande capacité de résilience mais surtout de patience, … Lire la suite Marie-Francine : l’effet « boomerang kids »

Un palmarès prudent ?

Commenter le palmarès de Cannes lorsqu’on n’a jamais eu l’opportunité d’être sur place et encore moins d’avoir vu l’ensemble des films est un exercice très compliqué. Mais le cinéphile que je suis s’en remet aux spécialistes et à sa curiosité pour vous livrer son impression. Si sur la forme, le 70ème Festival de Cannes n’a … Lire la suite Un palmarès prudent ?

L’amant double : une question de gémellité

François Ozon aime surprendre et ne rien faire comme les autres, ce qui le rend innovant, au risque de dérouter un peu le spectateur. Mais bon, c’est pour la bonne cause car à la fin on en redemande. Après Jeune et Jolie (2014) où il racontait le destin d’une lycéenne qui plonge dans les méandres … Lire la suite L’amant double : une question de gémellité

Rodin : les complexités d’un artiste

Alors que le Festival bat son plein et entre dans sa dernière ligne droite, deux des films qui sont en compétition officielle sont à l’affiche cette semaine. Et avant d’aller découvrir le dernier Ozon qui promet d’être intéressant sur le papier, rencontre avec Rodin, un biopic signé Jacques Doillon. Le cinéaste se concentre sur un … Lire la suite Rodin : les complexités d’un artiste

Le Roi Arthur, la légende d’Excalibur : de l’action, de l’action encore de l’action

On demande deux fonctions principales mais au combien essentielles à un blockbuster : nous divertir et nous en mettre plein la vue. Généralement, cette part minimale du contrat est remplie, il n’y a pas de soucis sur ce point. Les cinéphiles comme le spectateur occasionnel passe du bon temps, il est content, il en a pour … Lire la suite Le Roi Arthur, la légende d’Excalibur : de l’action, de l’action encore de l’action

Venise sous la neige : une surprise agréable

Adapter une pièce de théâtre au cinéma, c’est une pratique qui se fait de plus en plus, bien que cela ne soit pas nouveau en soi. Les Bronzés, le Père Noel est une ordure en son temps, Le Jeu de la Vérité, L’étudiante et Monsieur Henri aujourd’hui... une telle entreprise ne se fait pas sans … Lire la suite Venise sous la neige : une surprise agréable

Netflix : voilà l’ennemi ?

Netflix n’en finit pas de faire parler de lui et de susciter les passions. Hier, lors de la projection presse d’Okja, le nouveau film du Coréen Bong Joon Hoo, certains journalistes avaient sifflé le logo de la plateforme américaine lors du générique de début. Et manque de pot, suite à un problème technique, le film … Lire la suite Netflix : voilà l’ennemi ?

Les fantômes d’Ismaël : vieux démons

Mathieu Amalric est un acteur-réalisateur que j’aime bien, pour sa voix grave et son côté mystérieux. Un homme parfait pour jouer des personnages tourmentés, envahis par leurs démons, ne sachant plus où aller. Et lorsqu’il y a des femmes non loin, cela complique les choses. Dans le nouveau film d’Arnaud Desplechin, diffusé en ouverture du … Lire la suite Les fantômes d’Ismaël : vieux démons

« L’identité du Festival de Cannes n’a ni de sexe, ni de religion, ni de frontières »

Sobre, simple cérémonie mais toujours aussi élégante cérémonie d’ouverture, mercredi soir. Comme chaque année, tout le gotta du cinéma mondial s’est retrouvé sur la Côte d’Azur à l’occasion du Festival de Cannes. Une 70ème édition présidée par Monica Bellucci, fidèle à elle-même, c’est-à-dire, belle, mystérieuse et gracieuse. Pedro Almodovar était à l’honneur, à travers une … Lire la suite « L’identité du Festival de Cannes n’a ni de sexe, ni de religion, ni de frontières »