A bras ouverts : Mais qu’est-ce que c’est que ce film ?

408364Le temps au beau fixe et les terrasses de café font que j’avais un peu délaissé mon blog ciné mais aussi certains films. Par exemple, Power Rangers version 2017, que je n’ai pas eu le temps de voir. Mais bon, je pense que cela sera sans conséquences ! 😉

Cependant, je voulais terminer cette semaine cinématographique en vous parlant du dernier film que j’ai vu, à savoir A bras ouverts de Philippe de Chauveron, celui qui a réalisé le désormais culte Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? Jean-Etienne Fougerole, un intellectuel marqué à gauche, fait la promotion de son nouveau livre. Lors d’un débat télévisé, il est interpellé par Clément Barzach, polémiste marqué à droite, au sujet des Roms et le met au défi d’en accueillir chez lui. Fourgerole, par orgueil, relève le défi. Le soir, même, un certain Babik, débarque, avec femmes et enfants, dans son domicile.

Capture d_écran 2017-04-11 à 17.55.43

A bras ouverts avait eu pour nom de code Silvouplé, qui fait référence à la façon dont les Roms (souvent des femmes accompagnées d’enfants) font la quête aux abords d’un carrefour ou d’un supermarché. Un titre de travail qui avait suscité un certain malaise. C’est exactement le même sentiment que l’on a durant l’heure et demi que dure ce film. Non pas parce qu’on parle des Roms avec tous les poncifs racistes et les clichés qui existent mais tout simplement parce qu’on peine à rire. Christian Clavier et Ary Abittan, censés porter le long-métrage, ne peuvent s’empêcher d’incarner leurs personnages respectifs à la limite de la médiocrité. En effet, le premier fait bigrement penser à BHL en plus dégarni et surtout plus enrobé, peu crédible en cet intello de gauche, le plus souvent insupportable. Le second ne fait que porter à l’écran tous les stéréotypes sur les Roms – mais aussi les Roumains en réalité –, un peuple de fainéant, incapable de s’intégrer, qui vit aux crochets de ceux qui travaillent et dont les hommes sont forcément des machos. En effet, gare à celui qui ose défleurer la fille de Babik, il en va de l’honneur de la famille, et Lionel, le fils de Jean-Etienne, l’apprendra à ses dépens.

Capture d_écran 2017-04-11 à 17.55.31

A bras ouverts nous propose une histoire tellement caricaturale qu’à la fin, on ne peut s’empêcher de sourire non pas parce que c’est drôle mais parce que c’est tout purement et simplement navrant. Tout juste, le nouveau film de Philippe de Chauveron réussit à vous faire passer un moment potable, si au préalable, vous n’étiez déjà pas inspiré par les œuvres actuellement à l’affiche. Mais pour le reste, si vous tenez vraiment à aller le voir, je vous suggère tranquillement d’attendre sa diffusion à la télé et de consacrer votre temps libre à siroter un Monaco en terrasse, vous rendrez service au cinéma français et surtout à vous-même !

A bras ouverts

Un film de : Philippe de Chauveron

Pays : France

Avec : Christian Clavier, Ary Abittan, Elsa Zylberstein, Cyril Lecomte, Nanou Garcia, Oscar Berthe , Marc Arnaud, Sofia Manousha

Genre : Comédie

Durée : 1h33

Sortie : le 5 avril

Note : 6/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s