Patients : rire et sourire du handicap

385646Il n’est pas évident de traiter du handicap au cinéma (comme ailleurs). La peur d’être trop compatissant ou au contraire d’être acerbe, et sans respect envers celles et ceux qui vivent cette situation. Mais lorsqu’on évite ces deux écueils, on arrive à des résultats plutôt drôles, voire hilarants. Après tout, Le Huitième Jour du Belge Jaco Van Dormael, sorti en 1996, avait montré l’exemple !

Patients est dans la même veine. Le film relate l’histoire de Benjamin dit Ben. Etudiant, et destiné à devenir prof de sport, il se retrouve paralysé suite à une mauvaise chute en piscine. Allongé sur son lit d’hôpital, il est confronté à sa nouvelle vie, celle d’un tétraplégique qui doit réapprendre les gestes les plus banals du quotidien, mais aussi gérer son handicap. Le tout sous le regard de ses « camarades » et autres « collègues » du centre de rééducation.

Patients s’inspire du livre éponyme de Fabien Marsaud, alias Grand Corps Malade qui revient sur un épisode marquant de sa vie, son séjour en centre de rééducation suite à son accident de plongeon en 1997. Il mettra un an pour retrouver l’usage (partiel) de ses membres et s’inspirera de son histoire pour devenir l’artiste que l’on connaît. D’ailleurs, l’action du film se déroule vers la fin des années 1990 et Ben fait furieusement penser à Fabien, moins dans la ressemblance mais plus dans les propos et les références qu’il met en avant.

Pour le reste, le film dépeint avec humour mais également gravité, le monde de rééducation, un milieu où les patients voient les heures défiler, oublier qu’ils n’ont que peu d’intimité mais également réapprendre à vivre. Mais en dépit du handicap, on rit entre potes, on se vanne et on s’aime aussi, comme des jeunes ordinaires de 20 ans. La paralysie doit devenir une force permettant de mieux rebondir mais également d’être armé face aux autres et surtout lorsqu’on réintègre le monde extérieur.

Réalisé par Grand Corps Malade et Medhi Idir, Patients a fait appel à des comédiens peu connus mais à la filmographie déjà conséquente. Je pense notamment à Pablo Pauly qui incarne Ben et qui a déjà joué dans une dizaine de long-métrages dont le plus récent La Fille de Brest d’Emmanuelle Bercot, sorti en novembre dernier. Malgré le sérieux du sujet, on arrive à trouver des instants comiques et l’angle juste pour tourner le handicap en dérision, une façon d’inviter le spectateur à en rire sans culpabiliser. Et de rappeler que derrière des corps marqués, il y a aussi des âmes.

Patients

Un film de : Grand Corps Malade et Medhi Idir

Pays : France

Avec : Pablo Pauly, Soufiane Guerrab, Moussa Mansaly, Nailia Harzoune, Franck Falise…

Genre : Comédie dramatique

Durée : 1h51

Sortie : le 1er mars

Note : 14/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s