Noces : entre honneur et émancipation

413340Il y a sept ans, je me suis rendu à Istanbul dans le cadre d’un voyage d’études. Avec mes camarades du Collège d’Europe, j’étais partie à la rencontre de Filmor, une association féministe créée par et pour des femmes qui sensibilisaient la population sur des thèmes légers (la notion et le respect du plaisir) comme lourds, notamment le crime d’honneur.

Si je vous raconte cette anecdote, c’est qu’elle a fait écho dans ma tête, à la fin de la projection de Noces qui raconte aussi une histoire d’honneur, de respect des traditions mais aussi de volonté d’émancipation. Le film de Stephan Streker relate l’histoire de Zahira, une Belge de dix-huit ans d’origine pakistanaise. Très proche de sa famille, elle l’est aussi d’Aurore, sa meilleure amie. Comme toutes les filles de son âge, elle veut faire la fête, profiter de la vie, tout en respectant les traditions et la religion. Un jour, Zahira tombe enceinte de son copain, un Belge également d’origine pakistanaise. Encouragée à avorter, et quittée par son copain, ses parents envisagent alors un mariage arrangé, afin de préserver leur honneur. Prise au piège, écartelée par son mode de vie et l’exigence de sa famille, elle compte sur son frère, Amir, pour trouver une solution et être entendue.

028070Troisième film de Stephen Streker, Noces évoque un sujet qui reste d’actualité, à savoir le mariage forcé. Ayant déshonoré la famille selon ses parents, Zahira doit en tirer les conclusions en étant une union avec un homme comme on dit du « bled » qu’elle ne connaît pas et surtout ne désire pas. Si l’initiative de son père et de sa mère est clairement contestable, elle part d’une « bonne intention ». Comprenez par-là que la famille de Zahira a une vision traditionnelle des choses et qu’elle considère que leur honneur est en jeu, afin d’être bien vu au pays, même si cela fait des années pour ne pas dire des décennies qu’elle vit dans cette paisible ville wallonne. D’ailleurs, ils sont bien intégrés, parle aussi bien aisément l’ourdou que le français, dirigent leur épicerie de quartier et mènent une vie sans histoires.

026820Mais c’est sans compter sur la volonté de Zahira de vivre sa vie et surtout ses choix. Bien que viscéralement attachée aux siens, elle ne peut se résoudre à ce cruel dilemme : faire plaisir à ses parents et obéir au nom de la tradition quitte à se perdre ou bien refuser au nom de ses valeurs et de sa liberté au risque de jeter le discrédit sur sa famille. La jeune femme tentera, tout au long du film, de trouver une réponse à ce problème qui la hante, et dont elle sait que la décision qu’elle prendra ne pourra être que mauvaise pour elle.

512090

En dépit d’un rythme un peu lent, Noces est un film qui s’inspire de faits réels et qui n’en demeure pas moins fort et surtout dérangeant. Il invite surtout à réfléchir sur les actes que l’on commet, au nom des siens, surtout lorsqu’ils sont irréparables.

Noces

Un film de : Stephen Streker

Pays : Belgique

Avec : Lina El Arabi, Sébastien Houbani, Babak Karimi, Olivier Gourmet, Alice de Lencquesaing…

Genre : Drame

Durée : 1h38

Sortie : le 22 février

Note : 17/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s