Split : personnalités multiples, film haletant

046535James McAvoy est un acteur que je suis régulièrement depuis que je l’ai découvert dans le très bon Le dernier Roi d’Ecosse sorti il y a dix ans tout juste. Hormis la comédie (genre dans lequel je ne l’ai pas vu exercer son talent), il a joué de nombreux rôles, étant aussi ben à l’aise dans les blockbusters (Seconde trilogie des X-Men par exemple) que dans des thrillers. Alors lorsque j’ai appris qu’il tenait le rôle principal dans le nouveau film de Night Shyamalan, j’ai immédiatement réservé ma soirée, en janvier dernier, pour découvrir Split en avant-première. Avec un résultat assez bluffant.

James McAvoy interprète Kevin, un homme qui n’a pas deux, ni trois mais vingt-trois personnalités. Vingt-trois personnes qui cohabitent à l’intérieur de lui et qui sont suivies par le Docteur Flechter, psychologue de renom. La spécialiste suit l’évolution de ces personnes qui contrôlent l’esprit et le corps de Kevin. Elle comprend progressivement qu’une nouvelle personnalité est sur le point d’émerger pour prendre l’ascendance sur tous les autres. Une véritable course contre la montre s’engage d’autant que Kevin a kidnappé trois adolescentes au parking d’un restaurant. Parmi elles, Casey, une personne plutôt réservée qui devra lutter pour survivre.

Split est bluffant à plusieurs titres. Tout d’abord en raison de l’histoire en elle-même mais surtout grâce à la prestation tout simplement dingue de James McAvoy qui interprète à la perfection (et de façon un peu flippante, il faut bien avouer) les vingt-trois personnes qui cohabitent dans l’esprit de Kevin. Si elles n’apparaissent pas toutes tout au long du film, certaines d’entre elles se distinguent et contribuent à rendre l’ambiance assez pesante. Kevin est en effet incontrôlable et clairement dépassé par sa pathologie destructrice. Il ne peut rien faire d’autre que subir, le tout sous les yeux de Casey. La jeune femme, incarnée par une remarquable Anya Taylor-Jay, semble passive face à son ravisseur. Mais c’est pour mieux le comprendre et surtout apprivoiser ses autres personnalités qui vivent avec lui. Pour s’en sortir, elle devra se montrer patiente mais également trouver la « bonne personne » qui lui permettra de sortir de cet enfer.

Pression psychologique, univers oppressant (mais pas trop), suspense permanent… Split nous promet deux heures haletantes où le réalisateur et son acteur principal jouent volontiers et de manière sadique avec nos nerfs. Ce qui n’est pas plus mal, bien au contraire ! Après une période beaucoup moins faste, Night Shymalan signe son grand retour et une histoire dont la fin pourra en surprendre plus d’un, en particulier la toute dernière séquence. Une dernière séquence qui ravira les fans du cinéaste américain en particulier, celles et ceux qui ont vu Incassable, il y a seize ans !

Split

Un film de : Night Shyamalan

Pays : Etats-Unis

Avec : James McAvoy, Anya Taylor-Joy, Betty Buckley, Haley Lu Richardson, Jessica Sula…

Genre : Epouvante, Horreur, Thriller, Fantastique

Durée : 1h58

Sortie : le 22 février

Note : 16/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s