Top and flop : mon palmarès 2016

12645-100243113

L’année s’achève et avant de dire adieu à 2016 pour mieux accueillir 2017, on jette un œil sur le rétro.

Le Centre National du Cinéma et de l’Image Animée (CNC) a publié hier, les chiffres de fréquentation pour l’année. 32,9 millions d’entre nous ont squatté les salles obscures tout au long de ces douze derniers mois, signe que le cinéma se porte bien dans notre pays. Si les grosses productions américaines se sont taillées (comme toujours) la part du lion, nos réalisations hexagonales s’en sortent pas trop mal.

Concernant mes propres stats, impossible de vous en faire part, j’ai tout simplement cessé de compter. Il faut dire que les tickets de ciné prennent de la place dans mon portefeuille mais également dans mes poches et qu’accumulées ça devient un sacré bazar. Je sais seulement que comparé à 2015, je me suis moins rendu dans mon lieu de perversion favori. Il n’y a pas que le septième art dans la vie et avec un boulot chronophage (mais ô combien stimulant), il devient nettement plus compliqué de s’adonner à sa passion de manière satisfaisante. Résultat, j’ai été contraint à faire des choix dans les films que je voulais voir et en laisser certains de côté. Aussi, je regrette d’avoir raté Le Fils de Jean avec Pierre Deladonchamps qui aurait mérité le détour.

En revanche, je ne regrette absolument certains films comme les Sept Mercenaires ou encore Sausage Party. Mieux qu’une critique assassine, je ne suis tout simplement pas allé les voir, le sujet ne m’inspirant à aucune façon. Faut dire que l’humour très gras et attardé de Seth Rogen… qui peut dire merci à la polémique provoquée par l’association Promouvoir qui a tenté d’interdire le film aux moins de 16 ans pour sa scène finale haute en couleurs dirons-nous ! 😉 Le collectif proche de la Manif pour tous s’est finalement fait renvoyé à ses chères études et ce n’est finalement pas plus mal.

Pour le reste, si certains films m’ont enthousiasmé comme X-Men Apocalypse, Suicide Squad ou encore Five, d’autres m’auront carrément déçu comme Olli Maki ou encore Tarzan. Mal de Pierres m’a donné un véritable mal de crânes en raison de son atmosphère soporifique et si Alliés était une bonne histoire sur le papier, il était un peu en deçà de ce qu’on attendait de lui. Bien que fan (presque) inconditionnel de Xavier Dolan, j’ai trouvé Juste la fin du Monde bâclé et en dessous de ce que le réalisateur et scénariste canadien pouvait offrir à son public. Espérons qu’il saura se rattraper avec The Life and Death of John F. Donovan, son premier long tourné en anglais qui sortira au second semestre 2017

Dans cette année cinéma qui se termine, mon top est sans aucun conteste « Moi, Daniel Blake » de Ken Loach, un film qui vous prend aux tripes et qui dénonce avec une justesse implacable les injustices d’un système qui vous met à terre sans ménagement. Un film de révolte dans le contexte que nous connaissons et qui fait un bien fou.

Et attendant les cotillons et autre foi gras, vous vous demandez ce que 2017 nous réserve ? Je vous invite à le découvrir dans les deux articles suivants 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s