L’Odyssée : 20 000 lieues sous les mers

238897Avec un emploi du temps très chargé et une vie à deux cents à l’heure, il n’est pas toujours évident d’assouvir sa passion pour le grand écran. Résultat, je suis obligé de faire des tris et rate des films qui en valent le détour. Je pense notamment Au fils de Jean, sorti le 31 août et que je n’ai toujours pas vu. S’il est encore présent dans quelques salles, je devrais vraiment me dépêcher avant qu’il me passe sous le nez !

En avant, j’essaie de compenser avec les avant-premières et en fonction de mes envies. Et comme, au moment où je ponds ce billet, je suis quelque part dans le sud-Finistère non loin de la mer, je me suis qu’en préparation de mon week-end et histoire d’être dans l’ambiance, j’allais voir le dernier film de Jérôme Salle, L’Odyssée.

Le long-métrage s’attaque à la vie de Jacques-Yves Costeau, le célébrissime homme au bonnet rouge qui parcourait les mers à la découverte de la vie sous-marine, avec son équipage. Tout commence en 1948 où cet ancien aviateur, désormais à la Marine, vit paisiblement sur la côte méditerranéenne avec sa femme Simone et ses deux fils, Philippe et Jean-Michel. Rêvant d’aventure, il conçoit un scaphandre qui lui permet de respirer sous l’eau. Parallèlement, il réalise en rêve en acquérant un bateau, Le Calypso. Avec lui, il parcourt le monde et atteint les sommets de la gloire.

l-odyssee-3-photo2

Après le bon (et violent) Zulu sorti fin 2013, Jérôme Salle s’attaque au biopic et à la personnalité d’un homme que les plus de 20 ans connaissent sans problème tant il a été un militant acharné de l’écologie et de la sauvegarde des océans. Il n’en a pas toujours été ainsi, en réalité. Au début de sa notoriété, le commandement Costeau est grisé par son succès et se comporte davantage en homme d’affaires commerçant avec les chaines américaines pour revendre ses documentaires plutôt qu’en un défenseur de la faune et de la flore. Une attitude qui exaspérera son fils cadet Philippe dont les relations seront tendues durant plusieurs années. La relation entre le père et le fils (incarné par un bon Pierre Niney comme toujours 😉 ) occupe une place particulièrement centrale dans l’histoire. Philippe est incontestablement le préféré de « JYC » au point qu’il oubliera (parfois) qu’il a un second garçon, ce qui ne sera pas sans conséquences.

l-odyssee-3-photo1

L’Odyssée permet de découvrir une autre facette du Commandant joué par un Lambert Wilson plus vrai que nature. Une personnalité bien loin de l’homme public auquel nous avions l’habitude. Homme à femmes, businessman, parfois mégalo, pour ne pas dire égoïste… ce portrait pourrait surprendre certains mais montre bien ce qu’il était réellement : un homme complexe derrière la célébrité. Le tout sous le regard de Simone, interprétée par une touchante Audrey Tautou, qui tente tant bien que mal à exister dans l’univers de son mari pourvu qu’elle conserve Le Calyspo auquel elle tient énormément.

l-odyssee-3-photo5

Biopic intéressant sans pour autant bouleversant, le film vous fera voyager à travers les océans. On peut dire merci au réalisateur, les prises sont magnifiques en particulier dans l’Antarctique. Pour le reste, on passe un agréable moment.

L’Odyssée

Un film de : Jérôme Salle

Pays : France

Avec : Lambert Wilson, Pierre Niney, Audrey Tautou, Laurent Lucas, Benjamin Lavernhe…

Genre : biopic, drame, aventure…

Durée : 2h02

Sortie : le 12 octobre

Note : 14/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s