10 films que je pourrais voir sans jamais me lasser – 7# Forrest Gump

Forrest_Gump

Si vous me dites Tom Hanks, je pense immédiatement à ce film qui l’a consacré sur un plan international et qui m’a fait apprécier cet acteur, à tel point que j’ai un peu du mal à l’identifier à d’autres personnages dans d’autres films. Pour moi, il reste et restera celui qui porte le rôle-titre de Forrest Gump.

Forrest Gump, c’est l’histoire d’un homme simple, simple d’esprit diront certains. On le découvre attendant le bus à Savannah, une ville située dans l’État de Géorgie. Au fur et à mesure, il raconte sa vie aux passants qui attendent comme lui et s’assoient à ses côtés. De son enfance où il fut mis à l’écart en raison de sa déficience mentale, Forrest deviendra tour à tour champion universitaire de football américain, héros de guerre, militant (un peu malgré lui) des droits civiques et enfin milliardaire, le tout sous l’œil de sa mère et de Jenny, sa meilleure amie.

3db55afd-a9ff-4dde-ab22-c5e7fb892470

Pourquoi je pourrais voir ce film sans jamais me lasser :

Lorsque j’ai découvert Forrest Gump, je devais avoir onze ans. J’étais en pleine tournée d’été avec la chorale et pour passer le temps, l’équipe accompagnatrice nous avait fait diffusé le film dans le car qui nous transportait dans le sud Aquitaine. Grand moment pour moi, je ne connaissais pas l’histoire et encore moins l’acteur. Le garçon que j’étais avait tout simplement apprécié cette jolie histoire qui se lit à plusieurs niveaux. Outre l’histoire personnelle de Forrest Gump, Robert Zemeckis, le réalisateur, raconte, trente ans d’histoire de l’Amérique à travers des évènements et des personnages-clés. Forrest Gump va ainsi côtoyer Elvis Presley (encore inconnu), connaître la Guerre du Viêt-Nam, rencontrer trois présidents des Etats-Unis ou encore débattre avec un certain John Lennon, des célébrités plus vraies de nature dans le film (merci Robert Zemeckis et ses effets spéciaux innovants pour l’époque). Une Amérique avec ses contractions dans laquelle, Forrest va, au gré du hasard, se laisser porter, ce qui lui donne une certaine force, même si cela ne remarque pas d’emblée.

Forrest-gump-original

Forrest Gump se veut également comme un plaidoyer pour le rêve américain. Quelque soit sa différence et d’où on vient, on peut réussir. C’est en quelque sorte, le message laissé en filigrane par Robert Zemeckis. Son personnage n’a rien qui le prédestine au succès et est réputé marginal. Mais son insouciance sera sa meilleure protection pour tout au long de son parcours, ce qui donne une autre grille de lecture et d’appréciation du film.

Forrest Gump m’a permis de connaître Tom Hanks pour la première fois mais également Robin Wright, très touchante dans le rôle de Jenny, la meilleure amie de Forrest. Elle aussi, représente une autre image de l’Amérique, idéaliste mais qui rapidement perd ses espérances et noie ses déceptions dans l’alcool et la drogue. Un rôle de soutien primordial mettant son interprète au même niveau que Tom Hanks, prélude à une carrière prestigieuse.

« La vie est comme une boite de chocolat. On ne sait jamais sur quoi on va tomber ! » Cela résume bien la philosophie du film tout comme le travelling qui constitue la scène d’ouverture.

Forrest Gump

Un film de : Robert Zemeckis

Pays : Etats-Unis

Avec : Tom Hanks, Sally Field, Robin Wright, Gary Sinise, Haley Joel Osmont…

Genre : comédie dramatique

Durée : 2 heures 22

Sortie : le 5 octobre 1994

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s