10 films que je pourrais voir sans jamais me lasser – 2# L’Aile ou la Cuisse

L_Aile_ou_la_Cuisse

De la (grande) cuisine, un duo inédit (alors) au cinéma et une bonne comédie populaire. Vous obtenez la recette gagnante d’un film que j’aime particulièrement et qui vieillit bien en dépit des années.

Sorti en 1976, L’Aile ou la Cuisse raconte les aventures de Charles Duchemin, directeur du guide gastronomique qui porte son nom. Incognito, il teste les restaurants de France et de Navarre avant de rendre son jugement, aussi bien attendu que redouté. Elu à l’Académie française, il souhaite, tout naturellement, passer le flambeau à son fils Gérard. Mais ce dernier ne semble pas trop intéressé à reprendre la suite, lui qui joue, en secret, dans un cirque. Les problèmes sont cependant ailleurs, Tricatel, le magnat de la cuisine industrielle vient de racheter un certain nombre de restaurants auxquels Charles Duchemin devait décerner des récompenses. Pire, il envisage d’anéantir la réputation de son ennemi juré à l’occasion d’un débat à la télévision. Entre gastronomie et cuisine de bas de gamme, Charles Duchemin est bien décidé à se défendre et mettre en avant ses valeurs.

Pourquoi je peux voir ce film sans jamais me lasser :

L’Aile ou la Cuisse, c’est la rencontre de deux grands du rire, Coluche et Louis de Funès qui me font tant sourire lorsque je vois leurs pitreries à chacun de leurs films respectifs. Si le second est un acteur au sommet, l’autre est une star en puissance qui connaitra la consécration dans les années 1980. Un duo inédit mais qui se complète bien. Entre les gimmicks de Louis de Funès et le jeu de Coluche, on passe un agréable moment, on sent que la relation n’est pas fausse. Bien au contraire, un profond respect existe entre les deux acteurs principaux à tel point que Louis de Funès exigera que le nom de son partenaire soit situé au même niveau que le sien, signe incontestable de reconnaissance.

9864_12_screenshot

Outre les gags parfois à la limite de l’écoeurement (la scène où Louis de Funès est contraint d’enchainer des plats avariés est certes drôle mais m’a pas mal filé la nausée), l’Aile ou la Cuisse évoque un sujet universel, la transmission entre un père et son fils. Charles Duchemin souhaite en toute logique que son fils lui succède, mais que faire qu’on n’est visiblement pas intéressé ? C’est en filigrane la question qui est posée par Claude Zidi, sous le ton de l’humour mais pas totalement en réalité. La scène (mythique) où Charles Duchemin découvre la vérité nous met légèrement mal à l’aise même si le ressort comique du film reprend le dessus.

Au delà de ce duo magique, l’Aile ou la Cuisse traite d’un sujet toujours autant actuel, la lutte contre la malbouffe. Je ne vous fais pas de scoop, on adore manger en France et on est connu pour cela. La bonne cuisine, c’est le terroir et on prêt à y mettre un peu de sa poche pour profiter d’un bon moment. Dans son film, Claude Zidi lance une critique acerbe et cocasse contre la cuisine industrielle, sans saveur et sans relief. La caricature est certes très grosse comme une maison mais elle a le mérite d’être claire. Comme le dirait le regretté Jean-Pierre Coffe, c’est de la m****, ce qui met Charles Duchemin hors de lui. Dans cette France qui profite encore des Trente Glorieuses malgré la crise pétrolière de 1974, évoquer un tel sujet peut paraître audacieux mais finalement visionnaire, après coup.

Film tordant donc et qui restera dans la postérité aussi pour son générique signé Vladimir Cosma

L’Aile ou la Cuisse

Un film de : Claude Zidi

Pays : France

Avec : Louis de Funès, Coluche, Ann Zacharias, Julien Guiomar, Claude Gensac, Philippe Bouvard…

Genre : comédie

Durée : 1 heure 50

Sortie : le 27 octobre 1976

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s