Five : les amis en toute circonstance

335908Ah les amis ! C’est tout ce qui nous reste quand tout va bien, comme quand c’est le bordel total ! On peut toujours compter sur eux, surtout quand ces derniers constituent le premier cercle, ceux avec qui on a fait les 400 coups et qu’on s’apprête à frapper encore plus fort.

Julia, Vadim, Nestor, Timothée et Samuel sont cinq amis d’enfance, unis comme les cinq doigts de la main. Depuis qu’ils se connaissent en CP, ils ne rêvent que d’une seule chose : vivre ensemble. C’est chose faite près de vingt ans après. Ils trouvent un appartement génial en face du Panthéon à Paris. Sam, généreux et surtout très fils à papa, leur propose le deal suivant : payer la moitié du loyer à lui seul et ses amis le reste. C’était sans compter la galère qui arrive : très peu investi dans ses études de médecine mais très talentueux sur les planches, Sam ment à son père qui découvre la vérité. La sanction tombe, ce dernier lui coupe les vivres. Plutôt que dire la vérité à ses meilleurs amis, Sam décide de vendre de la drogue, à côté de son petit boulot. Mais n’est pas dealer qui veut…

Je ne vais aller par quatre chemins, Five s’est fait un peu dézingué par certains blogueurs ciné qui le considèrent comme vide, pas drôle, lourd et convenu. Un peu dommage parce que pour être totalement honnête, j’ai trouvé le film très tordu et surtout très tordant. Bon, ce n’est pas non plus le film du siècle mais il se défend plutôt bien.

FIVE 2 PHOTO2

Alors bien sur, les dialogues et certaines scènes peuvent paraître un peu lourdes des fois sans oublier certaines qui sont assez caricaturales, je pense en particulier à celle où Sam et Timothée se rendent en banlieue (c’est censé être Montreuil dans le film) pour acquérir un nouveau stock de cannabis et que nos jeunes bourgeois se frotte à la racaille en mode wesh wesh ainsi que des répliques scatologiques et assez portées sur la chose. Pour le reste, on passe quand même un bon moment et on rigole des mésaventures de Sam, incarné par un bon Pierre Niney qui nous rappelle qu’il est reste bien dans le registre comique même s’il est loin d’être nul dans d’autres sphères (je pense notamment dans le genre dramatique où il est tout simplement top dans Un Homme idéal sorti l’année dernière)

FIVE 2 PHOTO6

Premier long d’Igor Gotesman, Five n’affiche pas d’autres ambitions que d’apparaître comme un film de potes justement ! On rigole, on passe un bon moment et c’est tout. Mais il est loin d’être la grosse daube présentée par certains. Non, vraiment pas !

Five

Un film de : Igor Gotesman

Pays : France

Avec : Pierre Niney, François Civil, Igor Gotesman, Margot Bancilhon, Idrissa Hanrot, Lucie Boujenah, Michèle Morreti, Pascal Demolon, Fanny Ardant

Genre : comédie

Durée : 1h42

Sortie : le 30 mars

Note : 14/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s