Peur de rien : moi, Lina, 19 ans, Libanaise en France

291093Moi, Lina, 19 ans, Libanaise en France. C’est par ces mots que notre personnage principale aurait pu se présenter aux gens qu’elle rencontre dans son périple semé d’embuches, de désillusions mais aussi de rencontres aussi belles qu’improbables.

Nous sommes en 1993. Lina, une Libanaise, débarque en France pour poursuivre ses études. Après avoir fui le domicile de son oncle un peu trop entreprenant envers elle, elle se retrouve sans repères. Entre les lieux de résidences temporaires, galères et autres situations de survie, Lina tente de s’accrocher malgré tout et trouver quelque chose qu’elle n’a pas dans son pays : une forme de liberté. Entre illusions, histoires profondes et aventures diverses et variées, Lina va devoir apprendre à s’affirmer pour se faire une place en France.

On dit souvent que l’Histoire se répète, ou à défaut balbutie. C’est encore plus vrai quand on découvre le film de Danielle Abrid qui bien que se déroulant exactement vingt-trois ans auparavant, pourrait très bien se passer en 2016. Car si nos smartphones ont remplacé les cabines téléphoniques et les tablettes, les ordinateurs de salon, la galère est toujours la même : galère pour mettre à jour ses papiers, galère pour s’intégrer, galère pour trouver un logement décent, galère pour se faire des amis et surtout faire confiance à autrui. C’est le lot quotidien de Lina qui ne sait pas tellement où elle va, mais y va quand même, comme pour mieux fuir les difficultés auxquelles elle fait face. Lina est belle, sensuelle, elle plait aux hommes mais tombe sur des hommes qui ne le lui rendent pas tellement, sans compter les amies qui l’aident pour mieux l’accuser de voler leur pain, une façon assez cruelle dans la France de 1993 qu’elle est une étrangère.

PEUR DE RIEN PHOTO3

La France de 1993 qui ressemble curieusement et cyniquement à la France de 2016 : en doute, en crise et qui voit un clan Le Pen faire la pluie et le beau temps sans oublier les fascistes et les gauchistes s’affronter. Lina évoluera dans ce curieux contexte et y trouvera des soutiens et des amis plus ou moins inattendus, une manière de nous dire que tout reste complexe, à l’instar de cette France qui l’est tout autant pour Lina. Cette France qu’elle ne veut pour autant quitter pour rien au monde car c’est là où elle se sent libre et s’affirme peu à peu.

PEUR DE RIEN PHOTO1

Peur de rien n’est pas un film sur l’identité car Lina sait qui elle est. C’est en revanche une histoire sur la détermination. Face aux embuches, aux galères et au gré de ses histoires amoureuses, Lina ne rompt pas et semble armée. Armée pour rester même si elle devra compter sur la chance et une bonne étoile pour voir ses rêves se concrétiser. Jolie histoire pour un sujet encore plus d’actualité

Peur de rien

Un film de : Danielle Abrid

Pays : France

Avec : Manal Issa, Vincent Lacoste, Paul Hamy, India Hair, Dominique Blanc

Genre : comédie dramatique

Durée : 1h59

Sortie : le 10 février

Note : 14/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s