La Tour 2 contrôle infernale : quand une suite (ou plutôt un préquel) est bien mieux que le précédent

la-tour-2-controle-infernale-afficheLorsque j’étais ado, il y a de cela une quinzaine d’années, j’étais parti voir La Tour Montparnasse infernale avec Eric et Ramzy, pensant que j’allais rire, c’était l’époque où les deux compères faisaient les joies de Canal Plus avec Omar et Fred, Jamel Debbouze et compagnie.

J’étais sorti de la projection en mode « C’est quoi ce film ? » Pas drôle, blagues pourries, rythme chiant… La Tour Montparnasse infernale portait bien son nom tant il s’était transformé en film torturant pour moi. Même son de cloche, il y a quelques semaines, pensant que l’âge et la maturité allaient faire le reste… et ben absolument pas !

C’est donc avec une certaine appréhension et sans grande conviction mais plus par devoir de cinéphile blogueur que j’étais parti voir la suite ou plutôt le préquel, il y a un peu plus d’un mois. Et là, bonne surprise !

La Tour 2 contrôle infernale, c’est comme je viens de l’écrire le préquel de la Tour Montparnasse infernale. Nous sommes vingt ans avant les évènements du premier opus (en 1981 donc). Ernest Krakenkrick et Bachir Bouzouk sont des pilotes de l’air chevronnés et font partie de l’élite de l’armée française. Mais suite à un accident de centrifugeuse, ils perdent une grande partie de leurs capacités et facultés intellectuelles. L’armée décide cependant de les garder et deviennent bagagistes à Orly. Cependant ce temps, un groupe de terroristes préparent une action de grande envergure.

LA TOUR 2 CONTROLE INFERNALE PHOTO2

Autant j’ai détesté le 1 autant, à ma très grande surprise, j’ai apprécié le 2. Bon je vous rassure, ce n’est pas non plus le film de l’année et l’humour d’Eric et Ramzy reste (très) basique. Mais curieusement, les gags s’enchaînent plutôt bien et on se prend à rire des tribulations de nos deux comiques qui se retrouvent héros malgré lui et seuls recours d’une attaque de grande envergure comme leurs enfants vingt ans plus tard (ou quinze ans plus tôt, vous suivez ?).

LA TOUR 2 CONTROLE INFERNALE PHOTO5

Mais Eric et Ramzy ne suffisent pas pour faire de ce préquel, un film agréable, sympa à voir et assez barge grâce notamment à la prestation de Philippe Katerine, le méchant de l’histoire. Personnage assez bizarre dans la vie, il est fidèle à lui-même dans ce nouvel opus et garantit un certain intérêt au film, rendant même la présence de Marina Fois ou Serge Raboukine finalement anecdotique, multipliant au passage les clins d’œil à La Tour Montparnasse Infernale.

LA TOUR 2 CONTROLE INFERNALE PHOTO3

Comme quoi, on peut détester un premier opus et sourire au second. A voir si vous êtes pas trop inspirés, cependant !

La Tour 2 contrôle infernale

Un film de : Eric Judor

Pays : France

Avec : Eric Judor, Ramzy Bédia, Marina Foïs, Serge Raboukine, Philippe Katerine

Genre : comédie

Durée : 1h28

Sortie : le 10 février

Note : 12/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s