Made in France : un film pour comprendre

4811101_6_c31a_affiche-du-film-made-in-france-de-nicolas_e2298f3bea2f6d90dc3fc20c8ced062f-1Lorsqu’un soir d’octobre, je me rends à l’UGC Ciné Cité Les Halles pour découvrir Made in France, je sais où j’embarque mais j’étais loin d’imaginer ce que l’avenir réservait à ce film sans compter qu’il connaissait galère sur galère, en raison de son sujet sensible.

Sujet sensible en effet que le djihadisme, une réalité qu’on refuse toujours d’admettre comme si on cherche encore à se persuader que cela n’est pas possible en France, la patrie des Droits de l’Homme où notre devise « Liberté Egalité Fraternité » permet à tout à chacun de s’épanouir et trouver sa place dans la société, sans distinction ethnique, de sexe ou d’origine

Sam est journaliste. Profitant de ses racines et de sa culture maghrébine et musulmane, il infiltre pour les besoins de son enquête, une cellule djihadiste dormante en banlieue parisienne. Des attentats de grande ampleur se préparent dans la capitale et cette cellule attend des ordres précis de la part d’Al-Qaeda. Sam côtoie ces jeunes embrigadés dans l’islamisme radical et les suit dans leur entreprise destructrice avec la crainte d’être démasqué. Mais que faire lorsque vous ne pouvez plus faire machine arrière ?

made-in-france-de-nicolas-boukhrief_5458962

Comprendre. Comprendre ce que poussent des jeunes de tout juste 20 ans et issus de tous les milieux sociaux – et il s’agit là d’un point important que je vais développer ultérieurement – à s’engager dans une démarche mortifère, trouver dans le sacrifice, un but dans leur vie ? Nicolas Boukhrief ne cherche pas à excuser ou à blâmer ces jeunes mais explique un processus, une exaltation. La recherche de sensations fortes, d’une aventure romantique, là où la République et ses valeurs ont cassé tous les ressorts d’intégration.

357259

Dans le groupe qu’infiltre Sam, on trouve – et c’est une surprise en soi ! – une France black, blanc, beur avec des jeunes issus de différents milieux sociaux et ce sous l’influence d’Hassan, un blanc converti, le plus fanatisé de tous. Tous sont à la recherche d’un but, ce qui va conduire certains, paradoxalement, à douter. Dans ce nid de guêpes, Sam doit se protéger et se retrouve rapidement impuissant face à tant de fanatisme mais également face à la volonté de certains de faire marche arrière lorsqu’ils sentent que les événements prennent un tour qui les échappent.

Made in France est réaliste, voire trop réaliste, et c’est sans doute ce qui a fait peur à bon nombre de distributeurs et producteurs au moment de son projet de sortie initial en janvier 2015. Puis, les attentats de Charlie Hebdo, de Montrouge et de l’Hyper Cacher ont porté un premier coup au film qui a attendu novembre, le 18 exactement pour se faire connaître. Mais c’est sans compter sur les horribles attentats du Stade de France, des terrasses et surtout du Bataclan, condamnant de facto le film à une sortie en e-cinéma.

images

Le film sort donc en VAD. Malgré tout, il mérite d’être vu de tous. Pour comprendre, justement. Nicolas Boukhrief sait que son sujet est difficile, très sensible – la polémique autour du documentaire Salafistes en est la preuve la plus criante ! – mais donne une justesse et une force à son film entre suspense (on se demande si Sam arrive à se sortir du piège qui se referme fatalement sur lui) et message politique. Et la religion (en l’occurrence l’islam) est souvent galvaudée, elle est aussi montrée comme instrument protecteur, et notamment pour notre héros.

Un film à voir en guise de prise de conscience collective

Made in France

Un film de : Nicolas Boukhrief

Pays : France

Avec : Malik Zidi, Dimitri Storoge, François Civil, Nassim Si Ahmed, Ahmed Dramé, Franck Gastambide…

Genre : thriller

Durée : 1h38

Sortie : le 29 janvier (en VAD)

Note : 16/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s