La fille du patron : film social et histoire d’amour impossible ?

web-affiche-fillepatronLe travail est le lieu où on peut faire de belles rencontres et naissent, par conséquent, des (belles) histoires, même improbables. Surtout si elles naissent dans un contexte de conflit social assez dur.

C’est exactement ce qui arrive à Alix. Jeune thésarde de 26 ans, cette dernière doit réaliser un rapport sur les conditions de travail d’ouvriers travaillant dans l’industrie textile afin de faire d’éventuelles propositions. Elle est à ce titre embauchée, à titre anonyme, par son père, dirigeant d’une PME dans le secteur en proie à des difficultés en raison d’une concurrence internationale de plus en plus forte et âpre. Alix, pour les besoins de son étude ergonomique, suit Vital, chef d’atelier de 40 ans. Rapidement, elle tombe sous le charme de ce bel homme, secret et réservé et se met à rêver d’une vie, elle qui est pourtant à un important poste à Montréal.

Un film social avec une histoire d’amour en filigrane et à première vue impossible. C’est le menu que nous propose Olivier Loustau qui incarne également le personnage de Vital. Meneur d’hommes – il dirige également l’équipe de rugby de l’entreprise – il est réservé, peu bavard mais sait se faire respecter quand il le faut. Sa force et son physique avenants ne peuvent que séduire la jeune Alix qui engage une relation amoureuse avec lui, en dépit de la déontologie.

LA FILLE DU PATRON PHOTO6

Une manière d’évoquer les relations et les conflits sociaux dans un monde professionnel où les hiérarchies, les codes et différences dominent. De fait, la relation entre Alix et Vital n’est pas bien vue par nombre de personnes aussi bien par le père d’Alix que par les collègues de Vital. Pour le père d’Alix, Vital est un ouvrier et sa fille, diplômée et cultivée, n’a rien à faire avec un ouvrier. Pour les collègues de Vital, Alix, c’est la fille du patron et elle est forcément aux ordres de ce dernier qui connaît des difficultés majeures pour redresser son entreprise et doit rester toujours compétitif même si ses salariés ont du mal à suivre et qu’il est bien tenté à jeter l’éponge.

LA FILLE DU PATRON PHOTO1

Autant dire que l’histoire d’amour entre Alix et Vital navigue en eaux troubles et que nos deux personnages doivent faire preuve de maturité, de force et de détermination pour la préserver. Maturité surtout pour Alix qui sait que Vital est un pilier de l’entreprise dans laquelle, l’entraide et la solidarité ouvrière demeurent, entre les hommes bien sur mais également entre épouses, ce que la jeune femme apprendra à ses dépens.

LA FILLE DU PATRON PHOTO2

Un film social bien monté avec une Crista Théret rayonnante et très belle à l’écran. Sans caricature et sans misérabilisme, le film d’Olivier Loustau nous décrit une certaine réalité sociale avec la justesse qui faut.

La fille du patron

Un film de : Olivier Loustau

Pays : France

Avec : Christa Théret, Olivier Loustau, Florence Thomassin, Patrick Deschamps, Stéphane Rideau…

Genre : comédie dramatique

Durée : 1h42

Sortie : le 6 janvier

Note : 13/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s