Au-delà des montagnes : une fresque en trois temps sur l’évolution de la Chine et ses contradictions

174674C’est un film particulier et touchant que j’ai découvert en ces derniers jours de décembre. Une histoire d’amour à trois dans une Chine contemporaine avec ses hauts, ses bas et ses inattendus. Ses trahisons aussi.

Nous sommes en 1999. Tao est courtisée par Zang et Lianzi, deux amis d’enfance. Zang est propriétaire d’une station service et ne jure que par l’argent tandis que Lianzi est un modeste mineur, plutôt réservé. Le cœur de Tao balance entre ses deux amis, très différents l’un et l’autre. Tao finit par faire un choix : elle épousera Zang, ce qui ne sera pas sans conséquences sur son destin et celui de son fils dans une Chine en pleine mutation.

Au-delà des montagnes raconte en trois actes, l’extraordinaire évolution économique et sociétale de l’Empire du milieu et de ses conséquences pour les Chinois et leur identité. Trois périodes (1999, 2014 et 2025) durant lesquelles nous observons les personnages évoluer, avancer et faire face à leurs contradictions qui sont celles d’un pays qui s’inscrit résolument dans la logique capitaliste avec ses forces, ses réussites mais également ses affres. Le fils de Tao en est d’ailleurs l’exemple le plus frappant et même le plus flippant.

AU DELA DES MONTAGNES PHOTO1

Prénommé « Dollar » par son père (ce qui vous laisse une idée de ses intentions et ambitions !), ce dernier incarne tous les rêves de réussite et d’ascension sociale fulgurante au sein d’une population et d’une société chinoise qui engendre des nouveaux riches, bien convertis aux idées et valeurs du capitalisme. Dollar, pour s’intégrer au monde et faire partie de la haute, rejoindra son père à Shanghai, dans une école internationale pour y apprendre l’anglais puis immigrera en Australie. Quand on le retrouve à Melbourne, en 2025, c’est un homme qui est en pleine crise d’identité au point de ne plus savoir (ou pouvoir) parler le mandarin avec son père. Une crise d’identité qui cache un mal plus profond.

AU DELA DES MONTAGNES PHOTO2

Au-delà des montagnes traite en filigrane la question de l’identité et de la tradition dans une Chine en mutation et qui s’ouvre résolument au monde. Un rapport à ce qu’on est, qui nous sommes très différents selon les personnages et qui aura un impact non négligeable dans le destin de nos personnages qui, d’une certaine manière, exprime aussi le destin de la Chine. Puissance montante et bientôt dominante du XXI° siècle, l’Empire du milieu sait que tôt ou tard, elle devra s’interroger sur ce qu’elle est, ce qui suppose des interrogations, pour ne pas dire des sacrifices notamment vis-à-vis du monde occidental.

AU DELA DES MONTAGNES PHOTO3

Des interrogations sans réponse toute faite à l’instar du dénouement du film, un peu surprenant (pour ne pas dire brutal) mais finalement logique, comme si la boucle était bouclée. Un film pour autant fort et impressionnant.

Au-delà des montagnes (山河故人, Shān Hé Gù Rén)

Un film de : Jia Zhang Ke

Pays : Chine

Avec : Tao Zhao, Yi Zhang, Jingdong Liang, Sylvia Chang, Zijang Dong…

Genre : drame

Durée : 2h06

Sortie : le 23 décembre

Note : 16/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s