The Big short, le casse du siècle : la crise financière racontée par ceux qui l’ont venir avant tout le monde

the-big-short-le-casse-du-siecle-affiche-11491238pjwjhJe ne vous apprends rien (à moins que vous débarquiez tout droit de Pluton ou de Mars) mais le monde subit toujours la crise financière et ses conséquences les plus néfastes (je vous épargne la liste, bien déprimante), depuis 2008, date à laquelle la banque américaine Goldman Sachs, en raison de la crise des subprimes, est obligée de déposer le bilan, provoquant le cataclysme mondial que tout le monde connaît et dont on en paie encore les pots cassés surtout en Europe (les Grecs sont les mieux placés pour le savoir)

Ce qu’on ne sait pas en revanche, c’est qu’un tout petit groupe de personnes a vu l’apocalypse économique et financière qui se profilait. Profitant de l’aveuglement de Wall Street, des institutions politiques et économiques (notamment la Fed, la banque centrale américaine dirigée à l’époque par Alan Greenspan), et des médias, Michael Burry, Steve Eisman, Greg Lippmann et Ben Hockett anticipe la crise des subprimes et l’explosion de la bulle financière dès 2005. Ces quatre personnes (qui ne sont jamais croisées) vont jusqu’au bout de leur logique et jouant contre les banques et tenter de réaliser le casse du siècle. Quatre personnes qui vont, malgré tout, tirer la sonnette d’alarme avant qu’il ne soit trop tard… sans succès !

the-big-short-le-casse-du-siecle-d-adam-mckay_5485134

Quatre personnes qui ont anticipé ce que personne n’a vu ou voulu voir, la chute du système capitaliste qui à force de se goinfrer à bien failli par s’étouffer de lui-même. Rassurez-vous je ne prends pas des airs de Mélenchon pour cette critique qui reste cinématographique mais quand même ! Vous ne pouvez qu’être troublé tout au long du film et surtout à la fin, en vous disant : « c’est à cause de la cupidité et l’aveuglement de certains que la majorité prend plein pot aujourd’hui ! ».

3364_5487496

Le film raconte en effet comment quatre personnes au profil plutôt atypiques ont placé les banques face à leurs contradictions et surtout à la réalité avec au bout un constat effrayant. Car en jouant contre les banques, ils savaient qu’ils allaient être gagnants si leur prévision tombait juste mais également qu’il y aurait des perdants, les petits épargnants ou celles et ceux à qui on a vendu des prêts hypothécaires tellement dingues qu’ils se retrouveraient tôt au tard dans l’incapacité de payer leur maison. En clair, la crise des subprimes !

critique_the_big_short_casse_du_siècle

Alors, ne paniquez pas, cela reste quand même un film et pour vous le prouver, on a fait appel à Margot Robbie et Selena Gomez pour expliquer au grand nombre quelques leçons d’économie appliquée, ce qui fait sacrément passer la pilule et vous fait paraître subitement plus intelligent. Malgré une durée un peu longue à mon goût, le film d’Adam McKay, inspiré du roman éponyme de Michael Lewis sorti en 2010, est plus qu’un thriller financier, un long-métrage d’utilité publique surtout quand on sait que les principaux responsables de la crise continuent à rouler des jours paisibles sans être inquiétés, et ce avec la bénédiction des gouvernements qui ont réglé la note en refluant les banques avec… notre argent ! CQFD !

The Big Short, le casse du siècle (The Big Short)

Un film de : Adam McKay

Pays : Etats-Unis

Avec : Christian Bale, Steve Carell, Ryan Gosling, Brad Pitt…

Genre : drame

Durée : 2h10

Sortie : le 23 décembre

Note : 16/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s