Le Grand jeu : pouvoir, manipulation, édition, perdition, (profond) ennui

368943Un film qui parle de politique, de manipulation et d’intérêts personnels, je réponds toujours présent. Je m’attends à du suspense, à des retournements de situations, à une montée d’adrénaline et un dénouement auquel vous n’auriez pas pensé. Et si, cerise sur le gâteau, il y a la présence d’André Dussolier, un acteur que j’adore par dessus tout, c’est encore mieux.

Le Grand Jeu affichait de bonnes intentions dans son synopsis. Pierre Blum est un écrivain de quarante ans qui avait connu son heure de gloire au début des années 2000 avant de retomber dans l’oubli. L’homme mène sa vie en dilettante et ne sait pas quoi en faire. Un soir, il rencontre un mystérieux émissaire qui lui demande de rédiger un manuscrit aux accents insurrectionnels. Il s’agit en réalité d’un livre de commande ayant pour but de tuer le ministre de l’Intérieur politiquement parlant. Pierre, en manque d’argent, accepte et replonge par la même occasion dans son passé de militant d’anarchiste qu’il aurait souhaité oublier. Se rapprochant d’un groupe de militants d’extrême gauche, il tombe amoureux de Laura. Mais Pierre navigue en eaux troubles.

LE GRAND JEU 2 PHOTO1

Le premier film de Nicolas Pariser s’inspire à la fois de l’affaire Boulin (du nom du ministre du Budget de Raymond Barre dont le corps fut mystérieusement retrouvé sans vie près d’un étang en 1979) et de l’affaire de Tarnac qui a vu en 2008, des militants d’extrême-gauche, menés par Julien Coupat, soupçonnés de vouloir commettre des attentats sur des lignes TGV. Dès lors, je m’attendais à quelque chose de costaud, non pas forcément à l’américaine mais avec quelques sensations fortes, de la trahison en veux-tu en voilà, et une certaine force dans le récit et l’intrigue.

LE GRAND JEU 2 PHOTO4

Mais curieusement rien de ça ! Le long-métrage tombe rapidement à plat entre temps morts et scènes bien peu utiles à l’intrigue. On s’ennuie assez vite, la faute en grande partie à un rythme assez chiant. Entre thriller et film d’auteur, le réalisateur n’a visiblement pas été en mesure de trancher, laissant ainsi un entre-deux plutôt soporifique et finalement convenu. Si la présence d’André Dussolier permet de sauver les meubles, elle n’est pas à la mesure de cet acteur de talent aux mille et un rôles. Et dire que Clémence Poesy, connue du grand public pour Fleur Delacour dans le quatrième volet des aventures d’Harry Potter mais dont j’ai bien eu du mal à savoir qu’elle était son utilité tout au long du film !

LE GRAND JEU 2 PHOTO2

Résultat, un film bien en deca de ce que nous montre la bande annonce. Alors rassurez-vous il y en a pour tous les goûts et nul doute que certains apprécieront ce genre de film à mi-chemin entre film d’auteur et thriller mais je dois bien avouer que je m’attendais à mieux surtout avec un André Dussolier dans les parages. Mais bon, il s’agit d’un premier film et gageons que le réalisateur saura se rattraper dans le futur !

Le Grand Jeu

Un film de : Nicolas Pariser

Pays : France

Avec : André Dussolier, Melvil Poupaud, Clémence Poesy…

Genre : thriller

Durée : 1h39

Sortie : le 16 décembre

Note : 7/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s