Taj Mahal : vivre l’effroi de l’intérieur

Taj-Mahal-afficheAvec le contexte récent des attentats, difficile pour certains films d’aborder des sujets en lien tant l’atmosphère demeure pesante et la douleur encore vive. Malgré tout, certaines productions ont quand même tenu à présenter leurs projets. C’est le cas notamment de Made in France qui sortira finalement le 20 janvier et qui raconte l’histoire d’un journaliste de confession musulmane s’infiltrant dans une cellule terroriste qui prépare un attentat de grande ampleur sur le territoire. Un synopsis qui fait monstrueusement écho à ce que nous avons vécu.

Taj Mahal dans un registre différent cependant (quoique…), nous raccroche aussi à l’actualité. Louise, 18 ans, part à Bombay en Inde avec ses parents où elle y doit passer deux ans. Installés à l’hôtel Taj Mahal, en attendant d’emménager dans une maison, Louise décide d’y rester un soir tandis que ses parents partent diner à l’extérieur. C’est alors que retentissent des coups de feu et des explosions. L’hôtel est la cible d’une attaque terroriste. Avec son téléphone portable comme seul moyen de communication avec l’extérieur et son père, Louise devra faire preuve de sang froid pour traverser cette longue nuit qui va bouleverser sa vie.

TAJ MAHAL PHOTO3

Taj Mahal revient sur l’attaque de l’hôtel du même nom qui s’est produite le 26 novembre 2008 dans le cadre d’une action terroriste de grande envergure dans laquelle près de 190 personnes (dont 26 ressortissants étrangers) ont trouvé la mort. Le film marque par son réalisme car racontant dans le menu détail les déroulements de l’attaque. Toutefois, et ce qui donne une toute autre dimension du film, c’est l’angle qui l’adopte, celui de Louise. La jeune femme est aux premières loges de l’attentat, prisonnière d’une attaque à laquelle elle n’était pas (évidemment pas) préparée. Durant cette nuit la plus longue et la plus angoissante de sa vie, elle devra devoir rapidement adopter les codes de la survie et surtout éviter le moindre faux pas qui peut lui être fatal. Seule avec son téléphone, plongée dans le noir, elle sait qu’elle ne doit pas craquer mettant le spectateur dans une situation à la fois angoissante mais aussi impuissante. Angoissante car on « vit » le calvaire de la jeune femme (comme si on y était), impuissante car on aimerait agir et qu’on ne peut absolument pas, à l’instar du père qui n’a pas d’autres solutions que d’encourager sa fille à tenir et surtout à ne pas lâcher et perdre tout espoir, même infime.

TAJ MAHAL PHOTO5

Taj Mahal place le récit sous l’œil de la victime et nous donne également une indication sur la façon dont on tente de se reconstruire après un tel drame. Car même si on s’en sort, on est clairement atteint pour le reste de sa vie. Il y a un avant et un après, une sorte de passage forcé à la vie adulte pour Louise qui ne sera vraiment plus la même, mais également ses parents. La jeune femme qui ne savait pas trop ce qu’elle voulait faire de sa vie avant l’attentat – bien que s’étant inscrite dans une école de photo – fera son passage initiatique de manière brutale, sèche et douloureuse.

TAJ MAHAL PHOTO1

L’occasion de découvrir à nouveau Stacey Martin, après son rôle sulfureux dans le dernier Lars von Trier, Nymphomaniac. Un changement évident et brutal de registre où elle passe d’une femme nymphomane à une ado sans histoires qui ne sera la plus même après cette horrible nuit.

Taj Mahal

Un film de : Nicolas Saada

Pays : France

Avec : Stacy Martin, Louis-do De Lencquesaing, Gina Mc Kee, Alba Rohrwacher…

Genre : thriller

Durée : 1h31

Sortie : le 2 décembre

Note : 13/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s