Strictly Criminal : un bon polar, un bon Johnny Depp (pour une fois)

160491Johnny Depp est un acteur irrégulier. Tantôt il impressionne et est salué par la critique (je pense notamment au premier volet de Pirates des Caraïbes, Edward aux mains d’argent…), tantôt il déçoit et se retrouve dans des productions plus ou moins bizarres. Lone Ranger : la naissance d’un héros, Transcendance, Charlie Mortdecai, autant de films où on s’est demandé ce que faisait l’acteur emblématique de 21 Jump Street, loin, très loin de sa superbe et où on se disait que l’homme était désormais abonné aux fours et autres navets.

C’est donc sous le coup de ces critiques (justifiées en grande partie) que Johnny Depp revient dans Strictly Criminal. Il y incarne James Whitey Burgler, un petit mafieux qui devient au fil des années 1970 et 1980, le plus grand parrain du crime à Boston, sous l’œil « conciliant » du FBI et d’un de ses agents, James Connelly, préoccupé par l’ascension de la pègre italienne dans la capitale de la Nouvelle-Angleterre. Afin de faire tomber ce dernier, Connelly et Whitey concluent une alliance dont personne ne mesure les conséquences.

Strictly Criminal, c’est donc l’histoire de ce grand parrain de la mafia irlandaise qui exerça en quasi-impunité sur Boston, en échange d’infos sur la concurrence transmises au FBI. Un polar qui vous prend dès les premières minutes et dans lequel se joue une incroyable partie de poker. Une partie dans laquelle Whitey, un modeste truand et délinquant, va tirer son épingle du jeu, s’appuyant en grande partie sur ses réseaux irlandais et l’esprit de communauté.

black-mass-photo-5537d1a08c5bf

C’est justement cet esprit de communauté qui poussera l’agent Connelly à fermer les yeux sur les agissements de Whitey, pour cause de services rendus dans le passé. La communauté, c’est un élément majeur pour laquelle il faut se montrer loyal même si cela implique de jouer avec le feu et être aux limites de la morale et de la légalité, surtout si le flic et le truand partagent un objectif commun. La communauté c’est également la famille au sens premier du terme et on y voit un Witney à l’antipode de sa légende, loin de sa dureté. Au contraire, l’homme est aimant, bienveillant et on sent qu’il a besoin de ses proches comme si cette dernière lui permettait encore de conserver le peu d’humanité qu’il lui reste. Plusieurs évènements vont remettre en cause cet élément pourtant indispensable.

STRICTLY CRIMINAL PHOTO3

Avec un rythme soutenu et une intrigue travaillée (on ne sent pratiquement pas les deux heures du film), Strictly Criminal promet des rebondissements et autres situations surprenantes qui permettent de comprendre l’ascension puis la chute de Whitey, grâce notamment à un Johnny Depp inquiétant, implacable et impressionnant de cruauté froide, à la limite du sadisme. N’oublions pas les seconds rôles, véritables soutiens du film notamment Benedict Cumberbatch et Kevin Bacon sans oublier Joel Edgerton dans le rôle de l’agent Connelly, tiraillé entre sa loyauté envers le FBI et envers Witney.

STRICTLY CRIMINAL PHOTO1

Strictly Criminal m’a fait penser, toutes proportions gardées, à La French de Cédric Jimenez sorti en 2014 dans le genre film de gangster. Un long avec un très bon Johnny Depp qui démontre que quand il fait les bons choix et participe à de bons projets, peut être tout simplement un bon acteur. Ça tombe bien parce qu’on commençait à désespérer de son cas !

Strictly Criminal (Black Mass)

Un film de : Scott Cooper

Pays : Etats-Unis

Avec : Johnny Depp, Joel Edgerton, Benedict Cumberbatch, Dakota Johnson, Juno Temple…

Genre : thriller

Durée : 2h02

Sortie : le 25 novembre

Note : 16/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s