The Lobster : célibataires de tous les pays, unissez-vous !

106944Si vous êtes célibataire, vous n’allez pas aimer ce qui va suivre ! 😉

Dans un futur proche, les hommes et femmes qui n’ont toujours pas trouvé l’âme sœur, sont invités à l’Hôtel et ont quarante-cinq jours pour trouver leur moitié. David, qui se remet mal d’une séparation, est l’un d’eux et sait que passé ce délai, il sera transformé en l’animal de son choix. David décide alors de rentrer en résistance et de rejoindre un groupe de célibataires qui mène la contre-attaque. Dans ce groupe où tout flirt et relation sexuelle sont interdits, David rencontre l’amour.

The Lobster dresse un portrait acide sur notre société et les rapports humains qui imposent des codes et autres diktats dont celui-ci : trouver l’âme sœur vaille que vaille. En effet, il est en réalité mal vu d’être célibataire, passé un certain âge (la quarantaine, voire la trentaine), comme si on aurait raté sa vie. Il faut être accompli, être heureux à deux quitte à se montrer cynique et agir par intérêt. Le célibat, c’est forcément suspect surtout si on le revendique et l’homme ne trouverait son salut et son épanouissement qu’en se mettant en ménage et en procréant. Si Yorgos Lanthimos s’appuie sur des ressorts comiques et absurdes pour dédramatiser l’atmosphère, on remarque bien vite l’univers n’est pas forcément à la fête, bien au contraire !

THE LOBSTER PHOTO2

Car dans l’Hôtel, tous les coups sont permis et des alliances se nouent dans cet univers totalitariste où on nie certaines libertés, notamment celle d’être seul(e) et de l’assumer pleinement. Le célibataire est vu comme quelqu’un de subversif, de menaçant et il est sommé de trouver quelqu’un sous peine d’être sanctionné. Pour survivre, il n’a pas trente-six solutions, on part à la chasse aux célibataires récalcitrants, ce qui donne un aspect Battle royale à ce film assez loufoque.

THE LOBSTER PHOTO3

Un film assez loufoque avec un casting (international) qui l’est tout autant. Colin Farrell, Rachel Weisz, Léa Seydoux, Ariane Lebed… une équipe qui donne une certaine consistance. Un Colin Farrell qui n’a pas lésiné pour le rôle : embonpoint et physique banal, il représente l’archétype du célibataire moyen : ni moche, ni beau, loin d’être idiot mais pas non plus charismatique, loin d’être repoussant mais pas non plus un beau gosse… Son personnage est tout ce que la société ne veut plus voir et l’intime de rentrer dans le rang. C’est pourtant ce même personnage banal et insignifiant en apparence qui va tirer son épingle du jeu, au fil de l’Histoire.

THE LOBSTER PHOTO4

The Lobster est un film où l’amour en prend pour son grade comme si aimer était vu comme une nouvelle forme d’aliénation, privatif de liberté, même s’il en devient sincère ensuite. Si le rythme est un peu lent, le long-métrage de Yorgos Lanthimos conserve un certain intérêt et tranche avec les autres sorties de cette semaine.

The Lobster

Un film de : Yorgos Lanthimos

Pays : Grèce

Avec : Colin Farrell, Rachel Weisz, John C. Reilly, Ben Whishaw, Léa Seydoux, Olivia Colman, Ariane Labed…

Genre : comédie dramatique

Durée : 1h58

Sortie : le 28 octobre

Note : 14/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s