Par accident : duo féminin pour amitié particulière

Par_accidentC’est un premier film, comme j’aime les découvrir, ces films on y trouve de la fragilité, mais c’est justement ce qui rend le film intéressant à voir.

Un film qui en plus, se paie le luxe d’avoir Emilie Dequenne en tête d’affiche, et comme je suis un éternel amoureux de l’actrice belge, raison de plus d’aller ce film.

D’autant plus qu’Emilie est à la fois inquiétante et touchante dans « Par accident » qui raconte une rencontre, celle d’Amra et d’Angélique. Amra est une algérienne vivant en France avec sa fille et son mari dans des conditions précaires et en situation irrégulière. Un soir, alors qu’elle rentre d’un pot de départ à son travail, elle renverse un passant. Gardé à vue et en comparution immédiate, elle s’imagine expulsée vers son pays natal. C’est sans compter sur le témoignage d’Angélique, une infirmière à la personnalité singulière, qui disculpe Amra. Une amitié nait entre les deux femmes à la suite de cette histoire. Mais l’attitude d’Angélique devient de plus en plus étrange pour ne pas dire inquiétante.

Angélique. Une femme qui porte bien son nom et dont on comprend assez rapidement que son témoignage s’avère en réalité faux. Mais que recherche-t-elle en réalité, cette jeune infirmière qui semble assez paumée dans sa vie et qui cherche de l’affection, de la reconnaissance, de l’amour, tout simplement ? C’est sur un mensonge que naît cette étrange amitié entre Amra et Angélique et c’est le mensonge qui va servir de moteur, de lien entre ces deux femmes. On pourrait rapidement se dire qu’Angélique en raison de son mensonge et de son côté désinvolte en profite pour progressivement prendre le dessus sur Amra, pour mieux recevoir l’affection qui lui manque tellement. Mais le film brouille volontairement les pistes et empêche le spectateur de se faire une opinion toute faite. Surtout quand on analyse Amra. Est-elle victime d’Angélique et de son chantage à l’affection ou bien est-elle une paranoïaque consentante ?

406344

Par accident, c’est donc l’histoire d’une amitié qui s’est faite par hasard et qui en temps normal, n’aurait pas du exister. Le film offre une certaine intensité notamment grâce à une Emilie Dequenne, décidément rayonnante et au meilleur de sa forme, montrant qu’elle peut aussi bien tenir des rôles plus torturants que des prestations légères. N’oublions pas cependant Hafsia Herzi que j’avais découvert dans L’Apollonide, souvenirs de la maison close de Bertrand Bonnello (sorti en 2011) et qui porte également le film.

PAR ACCIDENT PHOTO1

Un premier long-métrage qu’il faut découvrir et qu’il mérite qu’on parle de lui.

Par accident

Un film de : Camille Fontaine

Pays : France

Avec : Hafsia Herzi, Emilie Dequenne, Mounir Margoum…

Genre : drame

Durée : 1h25

Sortie : le 14 octobre

Note : 12/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s