L’homme irrationnel : du bon Woody, comme toujours !

lhomme-irrationnel-affiche-frUn film de Woody Allen, c’est comme le (bon) vin, il est particulièrement attendu des fans et de la planète ciné. Après le bon et drôle Magic in the Moonlight, c’est à L’Homme irrationnel de reprendre le flambeau, succédant ainsi à l’impressionnante filmographie du new-yorkais.

Pour son nouveau film, Woody fait de nouveau appel à Emma Stone, une actrice décidément en vogue pour tenir l’un des deux rôles féminins, ainsi qu’à Joaquin Phoenix, impressionnant dans son jeu. Après Paris (Minuit à Paris), Rome (In Rome with Love), San Francisco (Blue Jasmine) et la Côte d’Azur (Magic in the Moonlight), direction la Nouvelle-Angleterre à la rencontre d’Abe, un professeur de philosophie alcoolique, dépressif et cynique qui débarque dans sa nouvelle université. Il y rencontre successivement Rita, une collègue professeur de physique puis Jill, une de ses étudiantes. Abe, connu pour son côté séducteur, entame une relation avec les deux femmes qui restent admiratives et obnubilés par lui. C’est alors que le destin s’en mêle : en écoutant la conversation d’une mère de famille désespérée à la perspective de perdre la garde de son fils, Abe va prendre une décision radicale. Une décision qui lui permettra de reprendre goût à la vie mais qui également aura une incidence sur son existence mais également sur celles de Rita et Jill.

L HOMME IRRATIONNEL PHOTO4Le dernier Woody Allen, cru 2015 est un bon cru où on ne manque pas d’être surpris. Une fois encore, le réalisateur américain aime jouer avec ses personnages pour mieux les disséquer. Il faut dire qu’ils sont particulièrement torturés et Abe ne déroge pas à la règle. Professeur de philo génial mais qui ne trouve plus de sens à sa vie, il fait du cynisme son mode d’existence, son moteur. C’est pourtant ce côté fracassé, torturé qui attire Jill et Rita qui séduisent rapidement et assez facilement le professeur de philo, charismatique malgré lui. Le titre porte bien son nom car nos trois personnages principaux manquent de retenue et de recul pour mieux vivre dans l’instant, leurs désirs et leurs envies quitte à ne pas faire preuve de raison. Un comble pour Abe notamment qui est censé avoir un certain recul et distinguer le moral de l’immoral. Mais non ! Abe s’enfonce dans une spirale infernale qui risque d’emporter ses deux conquêtes féminines.

L HOMME IRRATIONNEL PHOTO3Résultat, un film intéressant à la conclusion surprenante et un formidable triangle amoureux dans lequel personne ne sortira indemne. Le trio Joaquin Phoenix – Emma Stone – Parker Posey vaut le détour et Woody Allen trouve, comme toujours, la formule pour donner un côté comique à un film au scénario plutôt sombre.

Vivement le prochain Woody ! 😉

L’homme irrationnel (The irrational man)

Un film de : Woody Allen

Pays : Etats-Unis

Avec : Joaquin Phoenix, Emma Stone, Parker Posey, Jamie Blackley, Meredith Hagner…

Genre : comédie dramatique

Durée : 1h34

Sortie : le 14 octobre

Note : 14/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s