Jamais entre amis : la comédie romantique sympa quoique…

446711C’était une comédie que j’ai découverte par le plus total des hasards et si je n’avais pas croisé l’affiche du film en me promenant il y a quelques jours à Marseille tout près de la Cannebière, sans doute que je n’y aurais même pas prêté attention.

Il faut dire que la bande-annonce m’a suffisamment convaincu pour y jeter un œil et en découvrir un peu plus. Jamais entre amis évoque un thème maintes fois exploité dans la comédie romantique, à savoir l’amitié homme/femme.

Jake et Lainey se rencontrent à la prestigieuse université Columbia de New York, par un total hasard, ce total hasard qui amènera nos deux protagonistes à coucher et perdre leur virginité ensemble. Treize ans après, Jake multiplie les coups d’un soir et refuse de s’engager tandis que Lainey persiste dans les échecs amoureux tout en courant après un amour de fac. Jake et Lainey décident alors d’engager une relation platonique tout s’épaulant dans leur quête du véritable amour.

Une fois le décor planté, on se dit : « tout est fait pour le film nous sert les bons vieux ressorts de la comédie romantique à la new-yorkaise ! » Hé ben, c’est absolument le cas !

JAMAIS ENTRE AMIS PHOTO6

Comme souvent, New-York sert de cadre idéal pour nous parler d’amour et de cette relation entre Jake et Lainey, de véritables champions de la désillusion amoureuse et qui semblent persister dans l’échec pour mieux éviter de voir les choses en face. D’ailleurs, histoire de se protéger de tout dérapage, ils établissent des codes pour que leur relation reste dans le simple cadre amical. Mais un homme et une femme peuvent-ils vraiment être amis, sans qu’il y ait une quelconque arrière-pensée ? Poser la question, c’est un peu y répondre et on devine assez vite que nos deux protagonistes vont doucement mais surement s’attirer l’un l’autre, même s’ils font tout pour retarder l’échéance.

JAMAIS ENTRE AMIS PHOTO5

Toutefois, cette comédie malgré son dénouement prévisible dès le début du film (il est monté en sorte qu’un happy end ne peut être qu’envisageable de toute façon), laisse quand même une part de situations cocasses et comiques, faisant qu’on passe un bon moment et qu’on en a pour son argent, du moins celles et ceux qui aiment les films façon Quand Harry rencontre Sally. Dans ce registre, profitons pour faire un clin d’œil à Et (beaucoup) plus si affinités avec Daniel Radcliffe et Zoé Kazan sorti il y a moins d’un an et qui est également du même esprit d’une certaine manière, avec le même effet recherché : la course à l’happy end !

Jamais entre amis (Sleeping with Other People)

Un film de : Leslye Headland

Pays : Etats-Unis

Avec : Jason Sudeikis, Alison Brie, Adam Scott…

Genre : comédie

Durée : 1h44

Sortie : le 9 septembre

Note : 12/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s