Youth : à l’heure du bilan

youth-cannes-afficheAttiré par le cinéma italien (je ne sais pas l’expliquer, il a quelque chose de spécial, de particulier), c’est par hasard que j’avais fait la connaissance de Paolo Sorrentino en découvrant son précédent film La Grande Bellezza avec Toni Servillo. Un film d’une grande beauté (ça tombe bien c’est la traduction du titre en français ^^’) qui m’a fait aimer le réalisateur tant son histoire était bien racontée, pensée et surtout filmée.

C’est donc tout naturellement que je suis allé voir son film suivant Youth. Ici, changement de décor puisqu’on quitte la Rome et l’Italie éternelles pour les Alpes suisses et une centre de thalassothérapie où Fred et Mick, deux amis octogénaires, passent leurs vacances. Si le premier, malgré les nombreux appels du pied, n’a aucune l’intention de remonter sur scène diriger un orchestre, le second tente, tant bien que mal de finir le scénario de son dernier film. Au dernier chapitre de leur vie, ils tentent d’envisager l’avenir.

Quand j’étais ado, j’écoutais les Neg’Marrons et leur chanson Le bilan. « Quel est le bilan de ma vie ? » C’est à cette question à laquelle nos deux protagonistes doivent répondre tout au long du film avec plus ou moins de marge de manœuvre. Et si en réalité, plutôt que d’affronter l’avenir, Fred et Mick font comme tout le monde, c’est à dire regarder vers le passé et en être nostalgique ? Youth, la jeunesse en français, est une réflexion sur la vie et le temps qui passe, à un âge où nos deux amis savent qu’ils n’en plus pour longtemps et qu’ils doivent se mettre en ordre avec eux-mêmes et avec leurs proches.

YOUTH 2 PHOTO2

Mais en réalité, nos deux protagonistes, en passant leurs vacances dans les Alpes, ne chercheraient-ils pas une seconde jeunesse, une nouvelle jouvence ? C’est un peu la question posée Paolo Sorrentino qui met bien en avant les contrastes et les oppositions. Contrastes par exemple entre Fred et Mick qui sont certes amis mais qui ont une amitié dont ils ne souhaitent garder que les avantages, contraste aussi entre Miss Univers et nos deux octogénaires. Un contraste que l’on retrouve jusque sur l’affiche du film où Fred et Mick admirent cette jeune femme nue, incarnation d’Eve qui vient se baigner dans une piscine que l’on pourrait comparer à une fontaine de jouvence. Face à l’inévitable (c’est-à-dire la vieillesse qui nous rapproche un peu plus de la mort), la jeunesse c’est ce nouveau graal qu’on tente de conquérir, histoire de reculer l’échéance le plus possible. C’est un autre thème évoqué par Paolo Sorrentino et le choix de la thalassothérapie comme décor principal du film n’est pas du au hasard. On y voit des corps abîmés par le temps que l’on tente de revigorer, de rebooster. Fred et Mike vont partie de ces gens qui tentent de retrouver une certaine jeunesse pour mieux affronter l’échéance finale, même s’ils sont lucides.

YOUTH 2 PHOTO3

Youth est un film philosophique avec une pointe d’ironie et d’humour à découvrir en cette rentrée cinématographique. Un film qui n’a certes pas même mordant que La Grande bellezza qui reste joliment raconté !

Youth

Un film de : Paolo Sorrentino

Pays : Italie

Avec : Michael Caine, Harvey Keitel, Rachel Weisz, Paul Dano, Jane Fonda…

Genre : comédie dramatique

Durée : 1h59

Sortie : le 9 septembre

Note : 14/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s