« Un peu, beaucoup, aveuglement » : la comédie romantique pour tous ?

Lorsqu’un acteur passe derrière la caméra pour la première fois, ce dernier est particulièrement attendu. Certains ont réussi le passage avec brio, d’autres se sont (malheureusement ou heureusement, c’est selon !) se sont cassés les dents. Aussi, le premier long-métrage de Clovis Cornillac n’allait pas manquer d’être commenté et analysé d’autant plus que le point de …