Les Jardins du Roi : film royal et histoire(s) d’amour à Versailles, agrémenté d’une sauce British

les-jardins-du-roi-360x540Versailles, son Château et ses Rois ont toujours attirés les productions françaises, étrangères et notamment les anglo-saxonnes avec plus ou moins de souvenirs impérissables. On se rappelle des Adieux à la Reine avec Léa Seydoux et plus anciennement de Marie-Antoinette de Sofia Coppola avec Kirsten Dust, film qui passage traine toujours sur une étagère de mon bureau et que je suis censé voir depuis le temps.

Les Jardins du Roi revient une fois encore sur une période faste et très connue, internationallement parlant de notre Histoire de France, à savoir la Monarchie absolue et celui qui l’a incarnée à merveille, Louis XIV. Cette fois-ci, c’est Alan Rickman, le fameux Professeur Rogue de la saga Harry Potter, qui s’y colle. Mais pour son second film, il ne se concentre pas sur le personnage du Roi Soleil mais plutôt sur celui de Sabine de Barra, interprétée par une Kate Winslet, décidément gracieuse avec le temps et dont on a oublié qu’elle fut la fameuse Rose de Titanic.

Sabine de Barra est une paysagiste engagée par André Le Notre, le jardinier personnel du Roi pour réaliser et superviser la réalisation des Bosquets du Rocailles, dans les jardins extérieurs du palais. Une tâche immense pour cette dame qui va vite se retrouver confronté aux intrigues et manigances de toute sorte au sein de la Cour…

LES JARDINS DU ROI PHOTO2

Le décor est planté, place à la critique d’un film qui est agréable à voir pour celles et ceux qui aiment les films d’époque. J’avais un moment craint que l’histoire soit un peu plan-plan d’autant plus que pour pimenter le tout, Sabine de Barra et André Le Notre – joué par un Matthias Schoenaerts qui emballera une fois encore le cœur de ces dames (et de ces messieurs ^^) – s’attirent l’un et l’autre, ce qui ajoute de l’intrigue à l’intrigue. En réalité, l’intérêt du film se trouve finalement dans cette relation entre cette femme, roturière, et ce noble, proche du roi Soleil et du pouvoir. Ils sont jeunes, beaux et séduisants et je vous laisse deviner comment cela se termine, Versailles étant en plus un cadre idéal pour créer une certaine tension amoureuse ! Idéal surtout quand on sait que l’un comme l’autre ne sont pas libres mais pas forcément pour les raisons que vous imaginez immédiatement !

Les_Jardins_du_Roi

Si le Roi Soleil n’occupe pas l’ensemble de l’écran, il n’est cependant pas oublié et campé par un Alan Rickman qui le dépeint dans son intimité. Derrière son apparat et son pouvoir, se cache un homme amoureux de la nature, sensible et amoureux de son épouse qui aimerait des fois, être tout simplement Louis. Un rôle plutôt convaincant qui donne une certaine douceur au film.

LES JARDINS DU ROI PHOTO3

Résultat, un long-métrage intéressant mais très british par sa mise en scène et son rythme. Cela n’est pas problématique en soi, cela nous donne une autre grille de lecture sur un Roi et sa Cour, une autre vision de Versailles.

Les Jardins du Roi (A Little Chaos)

Un film de : Alan Rickman

Pays : Royaume-Uni

Avec : Kate Winslet, Matthias Schoenaerts, Alan Rickman, Stanley Tucci, Jennifer Ehle, Helen Mc Crory…

Genre : drame

Durée : 1h57

Sortie : le 6 mai

Note : 13/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s