Tokyo fiancée : lost in (and with) Amélie Nothomb

tf_affiche-webJ’aime bien le cinéma belge. J’aime (surtout) les actrices belges, elles sont d’une beauté et on a un jeu qui me plait beaucoup. Dans mon top 5 (bon que des Wallonnes et des Bruxelloises certes ! Mais les Flamandes sont aussi très jolies ^^’), j’ai Deborah François, Emilie Dequenne, Cécile de France, Natacha Régnier et Pauline Etienne. Une petite poupée, je dois dire que je reste gaga face à son très joli visage, éternellement jeune !

Aussi, je n’ai même pas eu à me laisser convaincre pour aller voir Tokyo fiancée et découvrir Pauline dans un nouvel univers, ou plutôt un double univers : le Japon et Amélie Nothomb.

Pauline Etienne y incarne Amélie, une femme de 20 ans qui revient dans le Japon de son enfance comme on partirait à l’aventure. Pour gagner sa vie, elle donne des cours de français et rencontre son premier (et seul) élève, Rani, un jeune homme de bonne famille. En compagnie de ce charmant garçon, Amélie part à la rencontre d’un Japon qu’elle ne connaissait pas, différent de celui qu’elle avait toujours fantasmé.

Tiré du livre « Ni d’Eve, ni d’Adam » sorti en 2007, Tokyo fiancée retrace la période japonaise de la romancière belge Amélie Nothomb. Entre rêves, rencontres et surprises, on découvre effectivement un Japon bien différent des clichés et autres lieux communs habituels. Autant le dire tout de suite : le film est une véritable vitrine de promotion du Soleil Levant à l’étranger tant les paysages sont magnifiques et vous donnent clairement envie de prendre un billet d’avion, malgré les bonnes dix heures de trajet !

Mais de beaux paysages ne suffisent pas, il faut également un scénario et une histoire qui tiennent la route ! N’étant pas (encore) un aficionado d’Amélie Nothomb, je ne peux pas comparer avec la version littéraire, cependant, j’ai apprécié cette jolie comédie romantique, cette histoire d’amour les deux protagonistes principaux dans lequel le ou plutôt les chocs des cultures ne sont jamais loin. Pauline Etienne incarne avec grâce une Amélie dont on sent très bien que son aventure japonaise ne l’a pas laissé indemne et dont on se demande bien si elle ne risque pas trop d’y perdre en réalité.

Un film coup de cœur que je vous invite à voir pour celles et ceux qui sont amoureux (fou) de Pauline Etienne (comme moi !), passionné (ou non) par le Japon et grand (fan) ou non d’Amélie Nothomb. A ce propos, je sens que je vais rapidement acheter un de ses bouquins, histoire d’investir encore un peu plus son univers !

Tokyo fiancée

Un film de : Stefan Liberski

Avec : Pauline Etienne, Taichi Inoue, Julie Le Breton, Alice de Lencquesaing, Akimi Ota, Tokio Yokoi, Hiromi Asai…

Pays : Belgique

Genre : comédie romantique

Durée : 1h42

Sortie : le 4 mars

Note : 14/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s