« Ida », vainqueur du Prix Lux 2014

2999027-649624-jpg_2618799_434x276
Pawel Pawlikowski, réalisateur du film « Ida » recevant le Prix Lux au Parlement européen (Strasbourg), le 17 décembre 2014

Comme chaque année, le Parlement européen a élu son lauréat pour le prix Lux.

Pour cette édition 2014, c’est le film Ida de Pawel Pawlikowski qui remporte la prestigieuse récompense des mains de Martin Schulz, le président du Parlement européen. Ida, film dano-polonais, succède à The Broken Circle Breakdown (Alabama Monroe en France) du belge Felix van Groningen, choisi par un jury composé de députés européens. Bande de filles, de la réalisatrice française Céline Sciamma et Class Enemy du Tchèque Rok Bicek, sont les deux autres films finalistes.

Mis en place en 2007, le Prix Lux récompense chaque année, en décembre, un film européen et vise à promouvoir la diversité culturelle et cinématographique ainsi que les valeurs de l’Union européenne. Sont notamment éligibles les long-métrages d’une durée minimale d’une heure et qui ont bénéficié de financements européens via principalement le programme MEDIA de la Commission européenne, qui soutient les œuvres audiovisuelles au sein de l’UE. Après une première sélection de dix films, effectuée par les professionnels de l’industrie cinématographique, trois films sont sélectionnés pour le tableau final. Les députés européens sont ensuite les seuls à pouvoir voter (qu’ils aient vu les films intra ou extra-muros) et le long-métrage ayant eu le plus grand nombre de voix sur le site intranet du Parlement européen est déclaré vainqueur. En marge de la compétition, le grand public est invité à voir les films finalistes, sous-titrés dans les vingt-quatre langues officielles de l’UE, également accessibles aux sourds et malentendants.

Je suis très ravi qu’Ida remporte le Prix Lux, même si j’aurais aimé que Bande de filles de Céline Sciamma soit également primé. Sur fond de Pologne communiste, l’histoire se concentre sur une jeune femme, Ida, qui au moment de rentrer dans les ordres et de confirmer ses vœux, fait face à son passé en lien avec la guerre et l’Holocauste. Dans le début des années 1960, Ida devra se forger une identité et faire des choix pour mieux s’affirmer.

ida-4Sorti en avril dernier, j’avais trouvé ce film bien réussi en dépit d’un synopsis qui pouvait en effrayer plus d’un. Au contraire, ce fut une bonne et agréable surprise, grâce à une histoire et un bon rythme. Le film est également audacieux car tourné en noir et blanc, ce qui lui donne un intérêt encore particulier.

Pour ceux qui n’auraient pas vu ce film, c’est justement l’occasion de vous procurer le DVD ou de le télécharger (légalement bien sur !), et de découvrir un autre genre de cinéma, un peu plus audacieux et moins intellectuel qu’on pourrait le croire. Le Prix Lux donne, à ce titre, cette formidable opportunité de découvrir toute la richesse et la diversité cinématographique européenne et d’élargir notre connaissance à ce sujet. On rapporte souvent la citation suivante de Jean Monnet, « si c’était à refaire, je commencerais par la culture », le Prix Lux donne sans doute une bonne occasion de s’intéresser à l’Europe autrement et de promouvoir les cinémas européens afin de se connaître davantage.

affiche-francaise-idaPS : retrouvez la bande annonce d’Ida, ci-dessous et pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur le Prix Lux, c’est par ici (et en anglais)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s