Paradise lost : Escobar, ce beau-oncle (très) encombrant !

paradise-lost« Personne n’échappe à Pablo Escobar ». Cette phrase qui sonne comme un avertissement prend tout son sens dans un thriller très haletant et passionnant.

Nous sommes en 1983. Nick et Dylan sont deux surfeurs qui échouent sur une plage de Colombie. Le lieu est magnifique et ils décident de s’y établir définitivement. Nick rencontre alors Maria, une jeune femme magnifique et très belle. Peu de temps après leur relation, Nick fait la rencontre de l’oncle de sa copine qui est autre que… Pablo Escobar, le tristement célèbre narcotrafiquant. S’en suit alors une lente descente aux enfers.

Comme je l’ai écrit plus tôt, le film détonne par son intensité et par sa violence physique comme psychologique. Benicio del Toro campe très bien un Pablo Escobar à la fois manipulateur, paternaliste et très pesant. A la fois séduisant et menaçant, on comprend très vite qu’il faut plutôt être en bons termes avec le narcotrafiquant que contre lui, au risque de le payer très cher. Lorsque Nick le comprend, il est évidemment bien tard et on se demande comment il va se sortir de ce mauvais pas, enfin s’il s’en sort !

josh-hutcherson-est-a-l-affiche-de-paradise

Dans la partie reproches toutefois, on pourrait noter que le film pêche un peu par sa longueur, le long-métrage durant près de 2 heures. Le réalisateur aurait pu se faire l’économie de certaines scènes notamment celles où on montre l’univers de Pablo Escobar mais cela est composé par un certain rythme qui maintient l’intérêt du spectateur et qui permet un dénouement pour le moins étrange. La forte et bonne interprétation de Benecio del Toro permet également au film de susciter un certain intérêt, histoire sans doute de compenser la prestation de Josh Hucherson n’a pas fait l’unanimité. Dommage d’un côté, car je l’ai trouvé assez convaincant dans son rôle faisant un peu oublier son personnage dans Hunger Games.

paradise-lost-1-640x360

Tous les ingrédients faisant un thriller sont, à mon sens, réunis pour faire de Paradise Lost un film sympathique à regarder, du moins à susciter l’intérêt. Si cela peut vous convaincre de venir le voir, on y aperçoit la jolie Ana Girardot qui y tient un petit rôle. Mais c’est surtout la prestation de Benicio del Toro qui est très convaincante et qui permet au film de rester crédible.

Paradise Lost (Escobar : Paradise Lost)

Un film de : Andrea Di Stefano

Avec : Josh Hucherson, Benicio Del Toro, Claudia Traisac, Brady Corbet, Carlos Bardem, Ana Girardot…

Pays : Espagne/Belgique/France

Genre : thriller

Durée : 1h59

Sortie : le 5 novembre

Note : 14/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s