« Samba » : faire mieux qu' »Intouchables » ?

arton28402Faire mieux (ou du moins aussi bien) qu’Intouchables. C’est un peu ce qu’on se dit lorsqu’on va voir le dernier film de la paire Nakache-Toledano. C’est un peu le rêve des deux réalisateurs après le triomphe national, puis mondial de leur dernier opus, faisant désormais partie des plus films français connus à l’étranger.

Pour y parvenir, les deux cinéastes ont une nouvelle fois fait appel à leur acteur fétiche, Omar Sy qui campe le rôle-titre de Samba Cissé, un Sénégalais en situation irrégulière en France depuis plus de dix ans. Arrêté lors d’un contrôle, il se retrouve dans un centre de détention où il fait la connaissance d’Alice (jouée par Charlotte Gainsbourg), cadre supérieure, victime d’un burn-out et qui prend du recul en travaillant bénévolement dans une association d’aide et de conseil aux sans-papiers pour mieux se reconstruire. Ces deux personnes qui, ne devaient pas se rencontrer en temps normal, se croisent pour mieux sortir de l’impasse dans laquelle ils se trouvent. Et si l’un était l’ange gardien que l’autre attendait pour voir la vie autrement ?

Samba, ce n’est pas uniquement l’histoire d’un immigré sans-papiers qui galère pour avoir une existence légale, même si le film en fait bien évidemment sa trame principale. Durant deux heures, on suit le héros dans ses aventures, survivant pour pouvoir tout simplement exister et se sortir de là, pour tout simplement vivre sans crainte. De l’autre, Alice qui cherche à se raccrocher à quelqu’un comme on se rapproche à une branche, pour elle aussi, se sortir de la situation dans lequel elle se trouve. Samba devient, dès sa rencontre avec lui, sa bouée de sauvetage, une bouée qui va lui permettre d’émerger progressivement.

SAMBA+PHOTO2

C’est plutôt l’histoire de deux âmes en peine que Toledano et Nakache ont voulu raconter durant les quasi deux heures que durent le film. Ceci sur un ton assez léger même si le contexte ne prête pas forcément à sourire. Cela n’est pas seulement du à la présence et au jeu d’Omar Sy mais plutôt à la façon dont fut monté le film, entre moments comiques et instants plus graves, le tout agrémenté d’une bande son agréable à écouter.

samba_1

Autant le dire, Samba ne sera pas Intouchables et vice-versa, les deux films étant diamétralement différents. Même si Omar Sy joue dans les deux, il campe deux personnages totalement différents. Bon, j’enfonce des portes ouvertes quand je dis cela mais c’est toujours bon à le rappeler. Pour le reste, le duo Omar Sy-Charlotte Gainsbourg fonctionne plutôt bien et la présence de Tahar Rahim, dans le rôle d’un sans-papier brésilien (?) donne ce petit côté rafraîchissant au film, faisant de lui, un second rôle utile. Même fraicheur pour Izia Higelin, le fille de Jacques, même si sa prestation n’a pas fait l’unanimité.

Samba

Un film de : Eric Toledano et Olivier Nakache

Avec : Omar Sy, Charlotte Gainsbourg, Tahar Rahim, Izia Higelin…

Pays : France

Genre : comédie

Durée : 1h58

Sortie : le 15 octobre

Note : 15/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s