Tu veux ou tu veux pas : comme un air de déjà vu, d’un peu trop léger

478970Plus je vois les comédies romantiques à la française et plus je ne peux m’empêcher d’être déçu tant le scénario semble au final creux, malgré une histoire sympa et un bon casting, du moins sur le papier. Des gens qui s’embrassent, le film de Danièle Thompson sorti l’année dernière, m’avait fait cette impression, un sentiment de lourdeur et de niaiserie dans le scénario, sans doute aggravé par la prestation de Kad Mérad et de Max Boublil. C’était juste drôle sur le coup mais je ne peux vraiment dire que j’en garde un meilleur souvenir.

Tu veux ou tu veux pas risque bien de finir dans cette catégorie de films sympas à voir, mais sans plus pour cause d’un long-métrage fade, aux ficelles déjà connues. Le synopsis était pourtant très intéressant : Lambert (Patrick Bruel), un sex-addict repenti puis abstinent depuis près d’un an, décide de se racheter une conduite en devenant… thérapeute de couple. Contraint de remplacer son assistante, il rencontre et recrute Judith (Sophie Marceau), à l’activité sexuelle très dense. Le caractère très direct de cette dernière va rapidement mettre à rude épreuve les résolutions et les efforts d’abstinence de Lambert.

Le décor planté, on aurait pu imaginer une succession de situations loufoques et cocasses. Ces situations existent bel et bien mais curieusement, on a un mal fou à accrocher au film et surtout au jeu de Patrick Bruel et de Sophie Marceau. La remarque vaut surtout pour Patrick Bruel qui, semble-t-il, s’est amusé à casser son image de beau gosse en incarnant le rôle de ce sex-addict qui tente de calmer ses ardeurs, le meilleur moyen pour lui de respecter le sexe opposé (pour ne pas dire le sexe tout court). Le problème, c’est que c’est difficilement crédible et le film tombe rapidement dans les codes et les travers de la comédie romantique à la française : deux personnes que tout oppose, l’un rejetant l’autre, puis finissent par s’attirer tel un aimant pour finalement se rendre compte qu’ils aiment ! Attention ! Je ne fais pas de spoiler (si un peu désolé !) mais inutile d’être grand spécialiste pour comprendre comment va évoluer et se terminer le film.

tu-veux-ou-tu-veux-pas-de-tonie-marshall-avec-patrick_420430_536x330p

Alors peut-être, une note positive : celle de voir le personnage de Judith clairement mise en avant, celle d’une mangeuse d’hommes qui n’a pas de complexe, surtout celui de s’envoyer en l’air en permanence. Mais c’est sans compter sur une réflexion assez prise de tête, limite psychanalytique. Malgré tout, voire Sophie Marceau en croqueuse d’hommes face à un Patrick Bruel qui semble être la proie insaisissable, n’est pas non plus déplaisant. Juste difficilement crédible.

Donc pour résumer, Tu veux ou tu veux pas fera le bonheur des fans de Bruel et de Marceau (et aussi de Jean-Pierre Marielle et de Patrick Braoudé qui font un caméo vers la fin). Pour les autres, il y a d’autres films à l’affiche et à ne surtout pas manquer. Puis attendez sagement de voir le film de Tonie Marshall lors de sa diffusion télé !

Tu veux ou tu veux pas

Un film de : Tonie Marshall

Avec : Sophie Marceau, Patrick Bruel, Sylvie Vartan, André Wilms, Jean-Pierre Marielle, François Morel, Philippe Lellouche

Pays : France

Genre : comédie romantique

Durée : 1h28

Sortie : le 1er octobre

Note : 9/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s